Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Malestroit / CCVOL. La rénovation du Corbeau des Mers va commencer

Publié le 27 mars 2015

CCVOL. La rénovation du Corbeau des Mers va commencer

corbeau

C’est le chantier prioritaire du programme de restauration du musée de la Résistance de Saint-Marcel. Celui-ci est propriétaire du Corbeau des Mers, un bateau de pêche qui a permis le transport des Résistants souhaitant rejoindre le général de Gaulle à Londres en juin 1940.

Classé monument historique, ce bateau a besoin de travaux de remise en état importants qui doivent être menés par la CCVOL sous le contrôle strict de la DRAC (direction régionale des affaires culturelles). Ces travaux représentent un coût important (environ 120 000 euros) mais largement financé par des subventions qui devraient laisser à la charge de la CCVOL aux alentours de 10 000 euros. Alain Launay a souligné l’aide qu’apporte la fondation de France à ce projet et a incité l’assemblée à faire un don au profit du Corbeau des Mers. Ce bateau va être mis en cale sèche très prochainement pour être remis en état.

Que deviendra-t-il ensuite? Une association « Les amis du corbeau des mers » qui s’est occupé de faire naviguer le Corbeau des Mers ces dernières années souhaiterait pouvoir poursuivre son action et aurait voulu faire participer le bateau à diverses manifestations dont la semaine du Golfe. Encore fallait-il pour cela que la CCVOL, nouveau propriétaire du Corbeau lui en confie la mission.

Les contacts pris par l’association auprès de la CCVOL n’ont semble-t-il pas abouti. Récemment, Alain Launay nous confiait qu’il n’était pas hostile à ce que le Corbeau navigue, mais que cela ne pourrait se faire qu’avec l’accord des experts. Sinon le Corbeau sera ancré dans le Port de Vannes et sera en quelque sorte le porte-drapeau du Musée de la Résistance. De la même façon, Alain Launay n’écarte pas la possibilité qu’une association s’occupe du fonctionnement du Corbeau, mais qu’il ne s’agira peut-être pas des « Amis du Corbeau des Mers ». « Nous remettons tout à plat et nous étudierons toutes les solutions possibles… », nous avait-il expliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires