Accueil / Elections départementales / Départementales. Moréac : Florence Prunet (Le Roc) fait équipe avec Guénaël Robin, le sortant

Publié le 29 janvier 2015

Départementales. Moréac : Florence Prunet (Le Roc) fait équipe avec Guénaël Robin, le sortant

DSC_2267

Maire-adjointe du Roc- Saint-André, Florence Prunet a annoncé officiellement ce soir sa candidature aux élections départementales. Elle constitue un binôme avec le conseiller général sortant, et maire de Saint-Jean Brévelay, Guénaël Robin sur le canton de Moréac dont fait désormais partie Malestroit.

Petit rappel donc, pour ceux qui n’auraient pas tout suivi. A la suite d’un redécoupage électoral, le canton de Malestroit a disparu englobé dans un nouveau canton beaucoup plus vaste qui s’étale jusqu’à Moréac. Le nouveau canton a pris le nom de cette ville qui en est la plus importante. Le mode de désignation des conseillers généraux a été modifié. Ils s’appellent désormais des conseillers départementaux et doivent constituer des binômes homme-femme. Chacun d’entre eux est doublé d’un suppléant du même sexe afin d’assurer une parité absolue au conseil départemental.

Florence Prunet a débuté en mars dernier son 2è mandat d’élue municipale au Roc-Saint-André. Elle est actuellement 4è adjointe au maire chargée de l’assainissement et de l’urbanisme. Agée de 45 ans, mère de 2 filles, elle est formatrice dans un CFA agricole. Si elle a décidé de se lancer dans cette campagne électorale, c’est, dit-elle par passion pour la vie publique. « J’ai envie de m’engager encore plus… », souligne-t-elle.

Dès le 2 janvier, Guénaël Robin, le maire de Saint-Jean-Brévelay, canton dont il est conseiller général, a annoncé son intention de se représenter. Encore fallait-il se plier aux nouvelles règles qui imposent de former un binôme. « J’ai beaucoup entendu parler de Florence. On s’est rencontré et on s’est aperçu qu’on est en phase sur pas mal de sujets… ».Le binôme était né. Agé de 56 ans, père de 4 enfants, Guénaël Robin est né à Colpo de parents agriculteurs. Après une carrière qui l’a amené à travailler à France 3, à la SFP il a rejoint EDF à Vannes en 1983. Depuis qu’il a été élu maire, il occupe des fonctions de cadre technique à temps partiel à EDF. « Je connais bien le conseil général, ses rouages, son fonctionnement…, souligne-t-il, expliquant que cette particularité créé un certain équilibre. Notre binôme bénéficie du regard nouveau de l’un et s’appuie sur l’expérience de conseiller général de l’autre ».

Reste la question de l’appartenance politique. Dans le conseil général actuel, Guenaël Robin fait partie du groupe Morbihan ensemble rassemblant des élus de sensibilité de gauche. Mais Guenaël Robin tout comme Florence Prunet revendiquent le fait de ne pas être « encartés » dans un parti politique et donc se veulent « sans étiquette ». « C’est le cas dans beaucoup de nos communes rurales où il est impossible de savoir la couleur politique de beaucoup de maires. On est élus pour travailler au service de nos concitoyens, pas pour entretenir des querelles politiques… », affirme Guenaël Robin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires