Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Malestroit / Facebook, twitter, internet : la CCVOL à l’heure des nouvelles technologies

Publié le 29 octobre 2014

Facebook, twitter, internet : la CCVOL à l’heure des nouvelles technologies

Les communes de la CCVOL se forment à internet
Les communes de la CCVOL se forment à internet
Les communes de la CCVOL se forment à internet
Les communes de la CCVOL se forment à internet

Page Facebook, compte twitter, sites internet… La communauté de communes du Val d’Oust et de Lanvaux (CCVOL) a décidé de jouer à fond la carte des nouveaux moyens de communication. La page Facebook et le compte twitter ont été lancés la semaine dernière, a annoncé Alain Launay le président de la CCVOL, vendredi lors de la soirée qui s’est déroulée à Pleucadeuc. Quand à internet, son développement dans les communes de la CCVOL est en cours depuis le pirntemps.

C’est aujourd’hui un outil incontournable de la vie quotidienne. Internet s’impose comme le compagnon de nos déplacements, de nos vacances, de notre information… Les communes franchissent le pas et notammant au sein de la communauté de communes du Val d’Oust et de Lanvaux (CCVOL). Deux communes, Missiriac et Ruffiac ont été les premières à souhaiter disposer d’un site attractif et convivial et aujourd’hui, six communes s’engagent dans la démarche. La communauté de communes a donc décidé de mettre en place une véritable stratégie de développement d’internet au niveau dequi permette d’aboutir à un résultat de qualité à des conditions financières très supportables pour le budget des communes. Le principe retenu est de reprendre l’ossature du site de la CCVOl afin de construire des sites alimentés par chacune des communes. Et ce, avec l’appui de Cédric André, l’animateur de la cyber base de la CCVOL. Les sites de Missiriac et Ruffiac ont été mis en ligne respectivement en juin et en juillet dernier. Cette « mutualisation » permet d’aboutir à un résultat de haute qualité pour un coût extrêmement raisonnable, de l’ordre de 1000 euros par commune.

Mais créer un site internet c’est d’un côté de la technique et ça Cédric André s’en occupe et d’autre part c’est du contenu. Et pour qu’un site « vive », se développe, il faut l’alimenter régulièrement et ce n’est pas si simple que ça. Dans les communes concernées, les élus ont retroussé leurs manches en suivant d’abord une formation dispensée par Cédric André pour maitriser l’outil qui permet la mise en ligne des informations. Et les uns et les autres s’échangent leurs idées, leur tout nouveau savoir-faire. « Cela créé du lien entre les nouveaux élus… », apprécie Gaëlle Berthevas, maire de Saint-Abraham et 1ère vice-présidente de la CCVOL. A Ruffiac, un groupe de travail a été mis en place autour de la commission information, des bénévoles apportent leurs contributions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires