Retrouvez Les Infos du Pays Gallo sur : 4K 10K 840 241

Accueil / Pays de Ploërmel / Josselin. Coup de gueule du maire contre l’Etat: comment la commune a « raté » 3 médecins

Pays de Ploërmel

Publié le 14 janvier 2023

Josselin. Coup de gueule du maire contre l’Etat: comment la commune a « raté » 3 médecins

Nicolas Jagoudet, maire et conseiller départemental de Josselin

« On organise un tiers monde médical dans ce pays… » Le maire et conseiller départemental de Josselin, Nicolas Jagoudet n’est pas content du tout. Il est même furieux contre l’es autorités et l’Etat et ses rigidité. Et il y a de quoi, comme il l’a raconté vendredi soir lors de ses voeux (à écouter à partir de 1 h 04 sur notre vidéo).

Comme de nombreuses villes, Josselin est confrontée à un déficit de médecins. La ville s’est lancée depuis des mois dans une campagne intensive afin de trouver de nouveaux praticiens. Une campagne qui portait ses fruits puisque la municipalité a eu l’opportunité d’accueillir trois médecins libanais. Des médecins de haut niveau, parlant parfaitement français, titulaires de diplômes équivalent à ceux délivrés en France et prêts à venir s’installer à Josselin…

Seulement voila, il y a la loi, l’administration et ses lourdeurs intransigeantes qui interdisent l’installation en France de médecins extérieurs à l’espace européen… Et pourtant des liens historiques forts unissent la France et les pays du pourtour méditerranéens dont le Liban, des liens sans doute plus forts qu’avec certains pays européens a souligné Nicolas Jagoudet. Oui, mais voila, il y a la législation.

Moralité de cette histoire: les trois médecins libanais sont partis… au Canada.

Furieux, Nicolas Jagoudet a brocardé l’Etat qui « dans sa grande mesquinerie, cela ne lui pose pas trop de problèmes de les prendre en tant qu’internes dans nos hôpitaux où ils sont payés 20% moins cher… ».

Le maire a alerté la sous-préfète qui, a-t-il expliqué, fait remonter l’information au ministère et et il a directement interpellé le législateur présent dans la salle en la personne de Jacques Le Nay, sénateur du Morbihan.

On verra si cette revendication légitime trouve son chemin dans les méandres de l’administration française…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires