Accueil / Thématiques / Morbihan / Morbihan. Sécheresse: le bassin de l’Yvel et du Ninian en situation de « crise », appel au civisme

Morbihan

Publié le 28 juillet 2022

Morbihan. Sécheresse: le bassin de l’Yvel et du Ninian en situation de « crise », appel au civisme

Comme nous l’annoncions dès mercredi, la préfecture du Morbihan a pris un nouvel arrêté imposant de nouvelles restrictions sur la consommation d’eau, un arrêté qui place le Morbihan en situation d’alerte renforcée ». Une partie du département – dont le bassin de l’Yvel et du Ninian- est lui placé au « niveau de crise », le plus élevé, comme l’Ile de Groix et le bassin de la Sarre. Cela entraine des mesures très contraignantes dont des interdictions totales d’arrosage de jour comme de nuit aussi bien pour les particuliers que les professionnels (voir arrêté ci-dessous).

Et le risque que ce seuil extrème soit généralisé à l’ensemble du département est grand. Alors que le Morbihan enregistre un déficit hydrique de 40% depuis le début de l’année, aucune pluie n’est attendue au cours des 10 prochains jours, mais surtout, les réserves stratégiques du département sont d’ores et déjà sollicitées. C’est un mois plus tôt qu’une année normale. La situation du Morbihan est actuellement comparable à ce qu’elle était en 2003 alors que le département connait une forte hausse de sa population. Ainsi entre le 15 juin et le 18 juillet, la consommation d’eau a augmenté de 7%…

Il est urgent de faire machine arrière. Au-delà des contraintes administratives, le préfet par intérim, Guillaume Quenet veut enclencher une prise conscience générale sur la gravité de la situation et l’urgence absolue qu’il y a à adopter de nouvelles habitudes. Un appel qui s’adresse à tout le monde: particuliers comme professionnels. En insistant sur cette réalité: cet objectif repose sur la compréhension par chacun d’entre nous que chaque geste du quotidien est important.

Ceci étant les agents de l’office de la biodiversité vont multiplier les contrôles à titre préventif mais aussi répressif.

Peu à peu cet impératif fait son chemin. Les collectivités sont peut-être parmi les plus impliquées dans cette démarche. C’est l’exemple donné par la ville de Vannes lors d’un point presse qui s’est tenu ce jeudi matin sur le bassin de Conleau. Là, le préfet a pu vérifier que conformément à l’arrêté en vigueur, les douches sont bien inactives. Mais le secrétaire général de la ville a souligné que Vannes avait anticipé cette sécheresse dès le mois de mai. Du coup, l’arrosage de 13 des 31 parcs sportifs de la ville a été arrêté, 5 sont en synthétique et ne nécessité aucun entretien et 9 réservés aux sports et équipes de haut niveau ont fait l’objet d’arrosage très encadrés. « ce qui fait qu’à la rentrée nos sportifs auront des terrains de moins bonne qualité…/… Ils seront un peu plus secs, un peu plus durs mais ils seront jouable. Les douches publiques ont été bien sur coupées…

Les entreprises sont directement impactées puisqu’elles sont invitées à réduire de 25% leurs prélèvements en eau et à s’inscrire dans un programme dédié…

Situation de crise pour les bassins de l’Yvel et du Ninian: interdiction quasi-générale

Situation d’alerte renforcée pour l’ensemble du département:

Ce que vous pouvez faire ou pas en zone d’alerte renforcée:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires