Accueil / Questembert Communauté / Questembert. Circulation, stationnement: ce qui va changer dans le centre ville

Questembert Communauté

Publié le 27 juillet 2022

Questembert. Circulation, stationnement: ce qui va changer dans le centre ville

Réunion de travail entre Alain Louis, adjoint en charge de la ruralité, Boris Lemaire, maire de Questembert, Emmanuel Le Saint, technicien voirie et Jean-Pierre Le Métayer, adjoint à l’urbanisme et à la voirie

Ce mardi en fin d’après-midi de nouveaux panneaux ont été posés aux entrées des rues Joseph Le Brix et Alain le Grand afin d’alerter les automobilistes sur la petite révolution qui les attend dès la fin août. A partir de cette date, la vitesse y sera limitée à 30 km/h et la priorité à droite s’y appliquera sur 600 mètres.

Mais ce ne sont pas les seuls changements auxquels les questembertois(es) vont devoir s’habituer dans leurs déplacement motorisés dans le centre ville. « Dans notre programme général de voirie en zone urbaine, nous avons décidé de nous occuper des axes prioritaires. Nous les avons classés en croisant plusieurs critères: l’importance de la circulation et donc de leur dangerosité, l’état de la chaussée, mais aussi une notion plus globale d’aménagement pour les axes d’entrées en ville. La rue Le Brix, par exemple supporte plus de 3000 véhicules/jour. Le comité d’aménagement qui a travaillé sur ce dossier a aussi étudié les possibilités de réduire la vitesse perçue par les habitants comme une véritable préoccupation », détaille Boris Lemaire, le maire de Questembert. Mais ces projets de réaménagement prennent aussi en compte la volonté de l’équipe municipale d’intégrer les nouveaux modes de mobilité douce qui seront sans doute la norme des prochaines années, à savoir la marche à pieds, le vélo ou bien encore les trottinettes.

L’ère des « chaussidoux »

Chaussidou: il va falloir vous familiariser avec ce mot qui va bouleverser vos habitudes au volant. Le chaussidou, c’est une chaussée qui se décompose en une partie centrale réservée aux voitures, fourgonnettes et autres véhicules classiques et deux bandes cyclables de chaque côté de la route réservées aux vélos. Les chaussidoux supposent une adaptation de sa conduite puisque la voie centrale ne permet pas le croisement de 2 véhicules. Dans ce cas un des deux véhicules peut se rabattre sur la bande cyclable s’il n’y a pas de vélo. S’il y a un vélo, il doit se rabattre derrière celui-ci et attendre le passage de l’autre voiture pour doubler…

C’est ce système qui va être mis en place dans les rues Le Brix, Le Grand et Cadoudal avec donc une limitation de la vitesse à 30 km/h. Dans la rue Le Brix, une modification des règles de stationnement va s’appliquer. Un stationnement « en quinconce » va être instauré avec un double objectif: réduire la vitesse, les véhicules en stationnement faisant office de chicanes, mais aussi augmenter le nombre de places disponibles qui va passer d’une douzaine à une vingtaine. Avec cette précision: les cyclistes seront également soumis au passage en chicanes, là aussi pour éviter des vitesses excessives…

Phase expérimentale d’un an

Pendant le mois d’août, les marquages au sol concrétisant cette nouvelle organisation de la circulation vont être réalisés pour une entrée en vigueur à partir du 24 août. Il s’agira d’une phase expérimentale d’une durée d’un an qui donnera lieu à une analyse fine permettant de corriger certaines difficultés ou d’avancer sur des difficultés non-résolues. C’est par exemple le cas des difficultés ponctuelles de circulation qui se posent lors des sorties et entrées de l’école Notre-Dame. Les conclusions de cette étude déboucheront sur le lancement de travaux de restructuration complet des voiries concernées qui devraient intervenir en 2023 et 2024.

« C’est le premier gros aménagement du centre ville que nous lançons. Il faut désormais admettre qu’il est nécessaire de partager la rue… », souligne Boris Lemaire. « C’est clairement une incitation, un encouragement à privilégier l’utilisation du vélo pour les déplacements urbains… », souligne Alain Louis, maire-adjoint à la ruralité

Travaux de Kerbonnet: réouverture vendredi

Depuis la fin du mois de mai, la circulation est coupée entre la Gare et le centre ville en raison des travaux de Kerbonnet qui obligent les automobilistes à suivre une longue déviation. C’est bientôt fini. Les travaux d’enrobé et de marquage sont en cours en cette fin de semaine.

La voie sera réouverte à la circulation vendredi après-midi. Il n’y aura pas d’autres perturbations de la circulation au mois d’août. A partir du 24 août une nouvelle phase de travaux commencera pour une période d’un à deux mois, mais nécessitant simplement une circulation alternée voire de brèves périodes de coupure.

Dès ce vendredi la circulation des vélos et piétons sera totalement rétablie entre Bel Air et le centre ville…

1 commentaire "Questembert. Circulation, stationnement: ce qui va changer dans le centre ville"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires