Accueil / Oust à Brocéliande / Guer. Exercice en conditions réelles pour les étudiants de logistique

Oust à Brocéliande

Publié le 18 mai 2022

Guer. Exercice en conditions réelles pour les étudiants de logistique

Exercice en conditions réelles pour les étudiants de logistique et leur professeur

Gérer les commandes, les vérifier, les trier, les répertorier afin d’en assurer la bonne distribution… C’est ce que les élèves de la section logistique du lycée Brocéliande de Guer sont destinés à faire dans le monde du travail. Leur professeur de logistique, Philippe Baucher a décidé de leur offrir la possibilité de passer de la théorie à la pratique. « C’est la fin de l’année, la période des barbecues. Je me suis dit qu’on pouvait peut-être organiser une commande en conditions réelles au niveau du lycée », explique Philippe Baucher. Il s’agissait d’organiser une commande collective de chips auprès de la société Brets de Saint-Gerant de A à Z.

Le projet a été retenu par le proviseur, Franck Ogier. Les élèves de seconde GATL ont donc commencé par distribuer les bons de commande auprès du personnel, des parents, des élèves. Une centaine de commandes pour un total de 300 colis ont ainsi été collectées, l’équivalent de 6 palettes de produits. Les élèves ont ensuite passé la commande auprès de l’entreprise et ce sont leurs collègues de la section transport qui se sont chargés d’aller récupérer les produits. Et mardi matin, ils ont livré les 6 palettes au lycée où 17 étudiants les attendaient de pied ferme pour entamer une nouvelle étape de leur travail, le tri et la préparation de chaque commande que viendront chercher leurs clients en fin de semaine.

« C’est un exercice qui leur permet une véritable immersion dans leur futur métier. En réceptionnant les palettes, ils doivent procéder à diverses vérifications, gérer et résoudre d’éventuels aléas, d’apprendre à travailler en équipes et à bien utiliser l’outil informatique. Par ailleurs, le fait d’aller présenter les commandes dans les classes constitue un exercice d’expression auquel ils ne sont pas fatalement accoutumé et qui s’est révélé très formateur », souligne Philippe Baucher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires