Accueil / Législatives 2022 / Législatives 2022. Paul Molac et Régine Le Viavant lancent leur campagne

Législatives 2022

Publié le 29 avril 2022

Législatives 2022. Paul Molac et Régine Le Viavant lancent leur campagne

Paul Molac, député sortant de la 4è circonscription est désormais officiellement candidat à sa réélection lors des prochaines élections législatives des 12 et 19 juin prochains. Régine Le Viavant sera une nouvelle fois sa suppléante. Ils ont lancé leur campagne ce vendredi matin, mais à dire vrai, cette annonce ne constitue pas une grande surprise. La question qui circule avec insistance dans le microcosme politique local depuis des mois, ce n’est pas de savoir si Paul Molac sera ou pas candidat, mais plutôt qui va se présenter contre lui. On sait bien qu’en politique rien n’est jouée à l’avance, mais à dire vrai, Paul Molac part en position de super favori.

Il est porté par deux éléments difficile à combattre. La première c’est sa popularité et sa présence permanente sur le terrain. On le voit partout: entonner la chansonnette lors des repas des anciens, couper des rubans « en veux tu en voila », serrer des mains et il reçoit sans difficulté celles et ceux qui ont un problème. Il défend son image d’élu de proximité, pourfendant caque fois que possible l’administration et l’élite parisienne qui prend des décisions déconnectées de la réalité quotidienne des citoyens. « Comment connaître les problèmes des citoyens quand on n’est pas près d’eux? », explique Paul Molac qui explique ainsi que certains de ses combats ont été dictés par des remontées du terrain. C’est le cas notamment de la revalorisation des retraites agricoles. Ses thèmes de campagne sont également inspirés des remarques qu’il reçoit au quotidien. C’est le cas de la retraite à 65 ans ou de la difficulté des gens à se débattre face à la complexité des démarches administratives, la fameuse « paperasserie » qui devient de plus en plus lourde.

Et puis, il a un autre atout « massue », c’est la loi qui porte son nom -très rare- et qui l’a rendu célèbre concernant la défense des langues régionales.

Paul Molac et Régine Le Viavant nous ont accordé une entrevue au cours de laquelle, les grands axes de cette nouvelle campagne ont été développé. On n’a pas oublié de poser à Paul Molac la question de son positionnement politique. On se souvient qu’en 2017, il soutenait Emmanuel Macron puis a pris ses distances un an plus tard créer le groupe Libertés et territoires qui rassemble des députés attachés à la dimension régionale. Il revendique aujourd’hui son indépendance et son attachement à ce groupe dont il est convaincu de la reconduction en juin prochain. Il faudra pour cela que ce groupe rassemble au moins 15 députés (ils ont 18 actuellement). On a aussi parlé de ses priorités, de l’Ukraine et du rôle de sa suppléante pas si anodin que ça…

Revivez cet entretien dans notre vidéo ci-dessous

Où rencontrer Paul Molac et Régine Le Viavant?

Paul Molac et Régine Le Viavant organiseront une quarantaine de réunions publiques sur la 4è circonscription.

Les prochaines se dérouleront:

Le lundi 9 mai:

à 18 heures à la salle polyvalente de Molac

à 20 heures à la salle Alan Meur à Questembert

Le mardi 10 mai

à 18 heures à la salle des associations de Campénéac

à la salle des fêtes de Ploërmel

Le mercredi 11 mai:

à 18 heures Eon de l’Etoile à Concoret

à 20 heures au centre social de Mauron

Le jeudi 12 mai

à 18 heures à la salle polyvalente de Saint-Jacut les Pins

 à 20 heures au centre socioculturel de Saint-Perreux

Le vendredi 13 mai

à 18 heures au Palis Bleu de Malansac

à 20 heures à la salle du stade de Caden

Le lundi 16 mai:

à 18 heures à la salle polyvalente de Missiriac

à 20 heures à la salle multifonctions de Pleucadeuc

Le mardi 17 mai:

à 18 heures à la salle du Presbytère de Ruffiac

à 20 heures à la salle des fêtes de Caro

Le mercredi 18 mai:

à 20 h 30 Le Cube à Lauzach

Le jeudi 19 mai:

à 18 heures, salle des Prés verts à Péaule

à 20 heures, salle du Bois Joli à Béganne

Lundi 23 mai:

à 18 heures salle Val Chevrier au Val d’Oust

à 20 heures, salle du Parc à Guégon

4 commentaires "Législatives 2022. Paul Molac et Régine Le Viavant lancent leur campagne"

  1. Et que revoilà le meilleur coupe-ruban de l’Assemblée! « On le voit partout »; à une exception près: en commission et au Palais Bourbon. Le retour du champion de l’opportunisme électoral ou de la girouette morbihannaise. Vous avez la faculté de sentir le vent tourner afin de vous faire élire sous l’étiquette à la mode puis de démissionner quelques mois après. Si M Molac pouvait travailler ses dossiers sur le fond, sans doute aurait-il plus de convictions et donc cohérence dans ses votes à l’Assemblée. M Molac, vous déshonorez la fonction de parlementaire et celui de représentant de la Nation. Faut-il s’étonner que « les gens » ne croient plus en la politique quand, comme vous le faites, seul se faire élire et empocher les euros semblent compter…

    1. Bonjour P Gicquel,
      Je prends note que Monsieur est très présent sur son territoire et peu à Paris, pourtant sur tous les rapports de nos députés.fr il était systématiquement dans les plus actifs sur son travail parlementaire à l’assemblée Nationale.
      Alors Soit tous les autres sont inexistants, soit il travail autant à Paris que sur sa circonscription mais cela vous gêne certainement.

      1. M Lebreton, je vous invite à regarder de manière détaillée le site que vous citez vous-même. M Molac a principalement travaillé à une loi durant son mandat; elle en porte le nom d’ailleurs. Très bien. Cela explique en grande partie son « activité » parlementaire. Et, pardon, mais ce n’est pas parce que l’on coure parfois pour couper des rubans et faire des photos que l’on est réellement à la tâche en tant que parlementaire, élu représentant le peuple français dans son ensemble, et non pas seulement ses trois copains du coin. Sur les grands problèmes de société qui ont concerné le quinquennat (de celui qui lui a permis de se faire réélire députe!), où était votre M Molac? Où était-il quand il était question des restrictions de liberté? de qualité de l’agriculture paysanne? …? Dire qu’il y a pire que lui ne signifie pas qu’il fait correctement sa tâche (qui n’est pas un emploi à vie contrairement à ce qu’il semble croire en ayant l’outrecuidance de se représenter).

  2. « Il faudra que les élus ruraux pèsent sur le gouvernement »: non mais il veut qu’on lui rappelle qui votent les lois? Dans le mille: les parlementaires (dont il fait partie depuis des lustres). Pour se faire élire, cet homme se place systématiquement sous l’étiquette de président fraichement élu puis passe son temps à s’en plaindre juste après. Soit cet homme ne saisit pas le fonctionnement de nos institutions, soit il frise la schizophrénie, soit il pratique la langue de bois avec brio. Le populisme est à nos portes, et bientôt sur nos pancartes électorales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires