Accueil / Thématiques / Morbihan / Morbihan. Le Département s’engage pour la langue bretonne

Morbihan

Publié le 21 février 2022

Morbihan. Le Département s’engage pour la langue bretonne

« Je ne suis ni bilingue, ni même un pratiquant averti de la langue bretonne… ». David Lappartient le président du conseil départemental du Morbihan a prévenu son auditoire. Mais il a fait l’effort de prononcer une partie de son discours en français et en breton. Il est pourtant breton pure souche puisque originaire de la Presqu’ile de Rhuys et il se souvient qu’en allant garder les vaches, il discutait en chemin avec sa grand-mère en utilisant des bribes de breton. Mais à l’époque, il était interdit de parler breton…

Ce rejet de la langue bretonne a créé une rupture et toute une génération en a perdu l’usage courant. Depuis, les temps ont changé et toute une bataille a été menée pour restaurer l’usage de cette langue. Paul Molac, le député en est un artisan très actif et aujourd’hui des actions se multiplient pour restaurer et développer l’usage du breton. Pas si simple, comme l’actualité récente l’a montré…

Le département du Morbihan a décidé d’apporter sa pierre à l’édifice en signant une convention d’objectifs avec l’Office Public de la Langue Bretonne, présidé par Paul Molac. Déjà 229 communes et 15 communautés de commune adhèrent à cette charte « Ya d’ar brezhoneg » (« oui à la langue bretonne ») et ont mis en place des actions concrètes.

C’est donc le tour du Morbihan d’afficher sa volonté de contribuer à cette action de reconquête linguistique. La convention signée ce lundi après-midi par Paul Molac et David Lappartient prévoit la mise en oeuvre de 23 actions d’ici 2026. Il s’agit par exemple de poursuivre la pose de panneaux bilingues sur les routes, de généraliser le bilinguisme dans la signalétique des bâtiments et espaces publics, mais aussi dans les documents de communication institutionnels de communication, contribuer à la promotion des cours de breton pour adultes mais aussi à sa pratique dans les services du département…

Les bretons, c’est comme les saumons…

Dans son discours, David Lappartient a exprimé sa détermination à mener à bien cette stratégie qui sous-tend la fierté d’appartenir à une communauté attachée viscéralement à ses racines. Compte tenu de ses multiples activités dans des instances sportives internationales, David Lappartient parcours sans cesse la planète. Il raconte ainsi avoir découvert qu’un grand patron d’une entreprise d’envergure mondiale n’était pas américain mais… breton. « Il m’a dit moi ce n’est pas le drapeau américain que j’ai sur mon bureau mais le Gwen-ha-du », relate David Lappartient qui en tire la conclusion suivante: « . »

« Un breton, n’est pas tout à fait soluble. Il sera toujours fier de ses racines et les bretons c’est comme les saumons, ils remontent toujours à la source… »

David Lappartient, président du conseil départemental du Morbihan

Ecoutez ces discours bilingues…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires