Accueil / Thématiques / Morbihan / Morbihan. Flambée des prix: la colère des agriculteurs

Morbihan

Publié le 18 mars 2022

Morbihan. Flambée des prix: la colère des agriculteurs

Ce vendredi matin, plusieurs dizaines d’agriculteurs de tout le département manifestent leur colère sur les routes du Morbihan. Plusieurs convois partis de différents points convergent vers Vannes à petite vitesse. cette manifestation provoque de fortes perturbations du trafic. La flambée des prix de l’énergie -et notamment du carburant- mais aussi de l’alimentation animale sont au cœur de ce mouvement. « L’action que nous menons aujourd’hui, c’est aussi pour défendre les consommateurs en essayant miner la hausse des prix qu’ils vont subir de plein fouet », souligne Franck Pellerin, secrétaire général de la FDSEA du Morbihan. Les agriculteurs morbihannais se sont installés au rond pont de Keranguen à Vannes où ils doivent rester une bonne partie de la journée.

Dans un communiqué, la FDSEA du Morbihan explique que « Les mesures du plan de résilience annoncées par le gouvernement ce mercredi 16 mars sont insuffisantes pour que les agriculteurs puissent faire face à des situations intenables avec des hausses de charges brutales d’une ampleur exceptionnelle.
La FDSEA du Morbihan reconnait l’intégration, nécessaire, du secteur agricole et agroalimentaire dans ce plan de résilience avec des soutiens pour compenser l’augmentation des coûts d’alimentation animale ou du prix du gaz ou de l’électricité et une prise en charge de cotisations sociales pour les plus fragilisés.
Cependant, nous attendons davantage sur la compensation des augmentations du coût du carburant et rappelons que diminuer les coûts de production des producteurs, c’est aussi atténuer la hausse des prix des produits alimentaires !
Aussi, nous menons, en lien avec le réseau des ETA, une action de ralentissement de la circulation afin de faire entendre les difficultés économiques des agriculteurs et des entreprises de travaux agricoles pour maintenir la chaîne alimentaire sur le département.

Nos revendications :
• Remboursement immédiat de la TICPE 2021,
• Suppression de la TICPE sur le GNR agricole,
• Blocage des prix du carburant (Demander un prix planché maximal de 0,80 € HT / litre),
• Application de la loi EGALIM avec un déclenchement des clauses de renégociations et des
clauses de révisions pour tenir compte des indicateurs de coûts de production en forte hausse. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires