Accueil / Thématiques / Morbihan / Morbihan. La détention d’armes mieux contrôlée

Morbihan

Publié le 11 janvier 2022

Morbihan. La détention d’armes mieux contrôlée

Obsolète, très lourd sur le plan administratif, peu fiable… le système Agrippa qui répertorie actuellement les détenteurs d’armes a vécu. Il va être remplacé dès le mois de février par le SIA (système d’information sur les armes). Ce nouveau dispositif va simplifier la vie de celles et ceux qui veulent acquérir une arme, légalement, s’entend. Cela concerne 5 millions de personnes en France, répartis pour l’essentiel entre les activités de chasse, de tir, de ball trap ou certains sports comme le ski/biathlon. Jusqu’alors, acheter une arme relevait du parcours du combattant. Il fallait fournir beaucoup de documents, les délais d’instruction étaient parfois très longs et très aléatoires d’une préfecture à l’autre. Une fois passée l’étape de l’achat le détenteur d’arme était peu contrôlé.

Tout cela va changer. Désormais la procédure lors de l’achat sera totalement dématérialisée et les coordonnées de l’acquéreur seront automatiquement intégrée dans le système SIA. Beaucoup plus simple, le nouveau système n’en sera pas moins beaucoup plus sécurisé, assurant une traçabilité parfaite de l’arme, une lutte contre la fraude aux fichiers grâce à une interconnexion complète avec les fichiers des différentes fédérations concernées. Il débouchera aussi sur une meilleure surveillance puisque chaque détenteur sera contrôlé au moins une fois par an sur sa capacité à pouvoir posséder une arme notamment au travers de la vérification de sa situation judiciaire mais aussi psychiatrique.

Ce nouveau système a été élaboré par le service central des armes et explosif du ministère de l’intérieur en étroite collaboration avec les fédérations concernées. Son lancement officiel aura lieu le 8 février prochain pour les chasseurs, symboliquement à Chambord. Il sera progressivement étendu aux tireurs de ball trap et aux biathlètes (mars); aux non-licenciés (armes héritées ou trouvées) en avril; aux tireurs sportifs (mai); aux collectionneurs (juin) et enfin aux associations et métiers (agents de sécurité, polices municipales…) en juillet. L’ensemble du dispositif sera opérationnel le 30 juin 2023. Lors de la présentation à la presse, le chef du SCAE, Jean-Simond Merandat a détaillé ce dispositif s’arrêtant un instant sur le cas des personnes qui se retrouvent en possession d’une arme parce qu’elles en ont héritée ou découverte dans un grenier par exemple. Ces personnes qui se retrouvent souvent désemparées et ne font donc aucune démarche bénéficieront d’un soutien pour se mettre en conformité avec la nouvelle législation.

27 000 détendeurs et 55 000 armes dans le Morbihan

La Bretagne n’est pas la région de France où l’on dénombre le plus d’armes. On y dénombre 62 armes pour 1000 habitants c’est bien inférieur à la la moyenne nationale qui s’établit à 80 armes pour 1000 habitants. C’est surtout très loin des champions de la catégorie que sont Saint-Pierre et Miquelon (500 armes/100 000 habitants); les deux départements Corses (340 et 310 armes pour 1000 habitants) ou bien encore la Dordogne avec 281 armes pour 1000 habitants. 

Au total, la Bretagne compte environ 200 000 armes détenues par 100 000 personnes. Chaque année, 5500 autorisations sont délivrées, c’est moitié moins que dans les Bouches du Rhône.

Avec 55 000 armes pour 27 000 détenteurs, le Morbihan est le département breton où l’on dénombre le plus d’armes, avec une moyenne de 72 armes pour 1000 habitants. Une densité un peu plus faible que dans les Côtes d’Armor qui compte 73 armes pour 1000 habitants et 23000 détenteurs pour 43000 armes. Le Finistère compte 51000 arme pour 26000 détenteurs (56 armes pour 1000 habitants) et l’Ille et Vilaine 51 000 armes pour 27 000 détenteurs (47 armes pour 1000 habitants).

Dans le Morbihan, c’est la sous-préfecture de Pontivy qui est référente pour le pôle  départemental armes du Morbihan

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires