Accueil / Ploërmel Communauté / Loyat. Gendarmerie : des négociateurs forment les élus

Ploërmel Communauté

Publié le 7 octobre 2021

Loyat. Gendarmerie : des négociateurs forment les élus

par Martine Gatti

KODAK Digital Still Camera

Face aux conflits et agressions, auxquels les maires des communes françaises sont confrontés de plus en plus souvent, et notamment suite au décès d’un d’entre eux en août 2019, la gendarmerie a mis en place, cette année, des formations dédiées aux élus, pour leur apprendre à gérer les situations conflictuelles.

Des négociateurs au sein de la gendarmerie nationale ont été formés par la cellule de négociation du GIGN (Groupement d’Intervention de la Gendarmerie Nationale) et dix d’entre eux sont mandatés pour la région Bretagne.

Michaël fait partie de ces négociateurs, depuis le mois d’avril dernier. Il a suivi sa formation au sein du GIGN, au camp militaire de Satory à Versailles, pendant 2 semaines. Maintenant il dispense ses cours sur les 4 départements bretons…

La gendarmerie a proposé à l’ensemble des élus du Pays de Ploërmel de suivre cette formation et une trentaine d’entre eux se sont inscrits. Regroupés par groupes de dix, ils vont bénéficier de 3 séances, par demi-journée de 3 heures de formation chacune.

Le premier groupe a assisté à la formation de Mickaël, accompagné du Lieutenant Romain Fournet qui commande la Communauté de brigade de Ploërmel, ce jeudi matin 7 octobre, dans la salle annexe de la mairie de Loyat.

Plusieurs maires, accompagnés parfois d’adjoints, étaient présents : Florence Prunet maire de Val d’Oust, Sophie Coutant maire de Evriguet, Denis Tréhorel maire de Loyat, Yves Chasles maire de Mauron, Michel Gortais maire de Tréhorenteuc, Kévin Argentin maire de Gourhel, Francis Mahieux maire de Mohon et Martial Le Breton maire de Brignac. Ploërmel était représenté par Jean-Claude Jumel, adjoint à la sécurité et à la prévention.

Face aux tensions avec la population, aux incivilité, à l’agressivité parfois, envers les élus, les cours dispensés par Mickaël sont là pour apporter des solutions.

 Ils comportaient, dans un premier temps, une partie théorique sur les bonnes attitudes à épouser, concernant le langage apaisant, rassurant à adopter, les méthodes pour repérer le stress, puis le gérer…

Le second temps était plus concret. Les élus ont été mis dans des situations réelles, jouant, tour à tour, leur propre rôle d’élu, puis celui de l’insultant ou de l’agresseur. Des situations vécues ont été mises en scène pour donner des exemples les plus proches possibles de la réalité.

“Nous avons de bons retours, concernant ces formations. Nous conseillons aux élus qui ont été présents à ces cours, de relayer leurs connaissances acquises à leurs collaborateurs, de manière à renseigner le plus de personnes concernées : adjoints, conseillers, personnel de mairie, etc…”, conseille Mickaël.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires