Accueil / Faits divers / Josselin. Féminicide: l’hommage poignant à Alexandra

Faits divers

Publié le 12 septembre 2021

Josselin. Féminicide: l’hommage poignant à Alexandra

Domiciliée à Josselin, Alexandra Cosson, c’était cette jolie jeune femme et maman de 2 enfants, décédée à Moréac il y a juste un an, jour pour jour le 12 septembre 2020, victime d’un féminicide. Alex, comme la surnommaient ses proches, a été frappée à l’arme blanche de plusieurs coups au visage et d’un coup mortel au thorax.

La famille d’Alexandra avait souhaité organiser, dès l’année dernière, une marche blanche à la mémoire d’Alex, mais la situation sanitaire liée à la Covid en avait décidé autrement !

Aujourd’hui dimanche 12 septembre, c’est chose faite ! Un rassemblement a été organisé place Saint-Martin à Josselin, pour célébrer le premier anniversaire de la disparition d’Alexandra, avec sa famille vêtue d’un tee-shirt représentant le visage d’Alex et au dos l’inscription “je suis Alex”, ses amis, des voisins, des connaissances et des anonymes, tous venus en soutien, et tous très émus…

Dès l’arrivée sur place, le souvenir d’Alexandra était présent partout, avec de nombreuses photographies notamment suspendues sur des guirlandes, entre les troncs des arbres. Des témoignages d’amour et d’amitié s’écrivaient au dos de la grande banderole…

Nous avons rencontré Annick, la maman d’Alexandra, qui a gentiment expliqué que le rassemblement sur cette place remplace la marche, car la date tombant un dimanche, les services de sécurité n’auraient pas été suffisants. Pour autant, elle remercie la municipalité d’avoir autorisé ce recueillement.

 “Nous avons installé 2 chapiteaux, le premier avec les photos et les vidéos de la vie de ma fille, accompagnés par la musique qu’elle aimait et les chansons qu’elle aurait aimé ! Le second  tient lieu de recueillement, où on peut déposer une bougie, des fleurs. Alexandra aimait Josselin. C’était son quotidien et celui de ses enfants depuis 13 ans. Après cette petite cérémonie, la famille se recueillera sur sa tombe, à Mohon !”, nous dit Annick.

Elle explique également ce que d’autres membres de la famille évoqueront ensemble devant l’assemblée: le trentenaire incarcéré a reconnu être l’auteur des faits après avoir voulu effacer les traces sur la scène de crime. L’enquête de police est terminée et l’instruction est toujours en cours ! La famille a le sentiment d’être abandonnée. Elle n’a d’ailleurs plus d’informations de par leur avocat depuis novembre 2020 et demeure dans l’attente interminable de la juge d’instruction…

 “Nous  attendons désespérément le procès pour connaître toute la vérité, pour tout apprendre sur ce monstre qui a enlevé avec cruauté la vie à notre fille, notre sœur, notre cousine, notre mère, car Alexandra était aussi une maman attentionnée avec ses enfants, qu’elle appelait “mes chatons”. Comment était sa peur ? sa souffrance ? ce 12 septembre, autant de questions sans réponses qui hantent nos jours et nos nuits… Nous continuerons le combat, nous nous battrons pour Alex et pour ses chatons ! Nous avons tous besoin de connaître : le mobile, le pourquoi, le comment. Ce qui fait notre force, c’est notre famille unie…”

Annick et l’ensemble de la famille remercient les nombreux messages de soutien, les smiles reçus depuis un an et la présence de toutes ces personnes aujourd’hui autour d’eux, ce dimanche après-midi.

D’ailleurs, les personnes interrogées, ici et là, sont toutes unanimes pour expliquer  leur présence aujourd’hui “C’est terrible ce qui est arrivé à cette famille ! Si un tel malheur nous frappait, nous aimerions aussi avoir du soutien, une consolation, qu’on pense à nous, comme nous pensons à eux…”

Pour les proches d’Alexandra, l’objectif de ce rassemblement était d’une part d’adoucir quelque peu la terrible épreuve, dans laquelle ils sont plongés depuis une année et d’autre part, de rendre hommage à toutes les victimes de féminicide…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires