Accueil / Thématiques / Santé / Redon-Carentoir. Hôpital: des soins supports pour les patients

Santé

Publié le 25 juin 2021

Redon-Carentoir. Hôpital: des soins supports pour les patients

De gauche à droite : Mme Martel (cadre du service d’oncologie), Mme Le Jallé (réflexologue), Mme Berthe (membre du Collectif Octobre Rose), Marie (infirmière du service d’oncologie), Dr Roemer- Bécuwe (chef du service d’oncologie), Stéphanie (infirmière du service d’oncologie), Mme Lorfeuvre (membre du Collectif Octobre Rose), Mme Texier (sophrologue), Mme Guidoux (directrice du Comité du Morbihan de la Ligue contre le cancer).

De la fatigue à la douleur, en passant par les difficultés sociales et/ou le bouleversement de l’image corporelle, engendrées par la maladie et/ou les traitements, les soins de support (aussi appelés soins de confort) permettent d’améliorer la qualité de vie des patients du service d’oncologie.
Depuis le 2 juin 2021, quatre professionnelles interviennent tous les mardi après-midi et mercredi matin (un mercredi sur deux pour la socio-esthéticienne) auprès des patients suivis en oncologie et/ou en soins palliatifs au centre hospitalier de Redon-Carentoir (Marie Le Jallé, réflexologue Françoise Coupas, réflexologue, qui intervient exclusivement auprès des patients hospitalisés en service de médecine polyvalente, notamment les patients en soins palliatifs, Nathalie Texier, sophrologue, Nadège Thabuy, socio-esthéticienne).

Il existe une bonne complémentarité entre les intervenantes, ce qui leur permet d’adapter les séances et leur durée en fonction de chaque patient. Pour certain, accepter de se faire toucher est difficile, il est important de créer une relation de confiance.
Lorsque cela est possible, les professionnels du service d’oncologie peuvent bénéficier de ces soins de support. Car la santé du patient passe aussi par le bien-être du soignant !

Pour les patients qui ont déjà pu bénéficier de quelques séances, les retours sont très positifs.

« C’est apaisant »

« Je sens que ça me fait du bien »

Paroles de patients

Des soins financés par le Collectif Octobre Rose en Pays de Redon


Le financement de ces soins de support (provisionné pour une année) a été rendu possible grâce au Collectif Octobre Rose en Pays de Redon, qui a fait don de 12 000 euros au service d’oncologie du centre hospitalier, ainsi que de 3 000 euros au Comité du Morbihan de La Ligue contre le cancer, qui a décidé de mettre cette somme à disposition de l’hôpital.
L’intégralité de ces dons permet de financer la venue des intervenantes.

« Le Collectif est heureux de voir que l’argent récolté est investi rapidement et utilement au profit des patients du territoire. Ce type de projet permet de faire avancer les choses et donne l’envie de continuer à s’investir. »

Le Collectif Octobre Rose

Des soins complémentaires à ceux proposés par La Ligue


Pour le centre hospitalier, l’objectif est d’intervenir en complémentarité des actions mises en place par La Ligue contre le cancer. En proposant des soins de support sur place, l’hôpital cible davantage les patients qui n’ont pas forcément les ressources (budget, éloignement géographique…) pour aller
consulter des praticiens en ville.

« La Ligue tient à remercier la Direction de l’hôpital, qui soutient la mise en place de tels projets. Le centre hospitalier n’intervient pas que dans la technique, mais aussi dans la qualité des soins, le bien-être et l’accompagnement global. »

La Ligue contre le cancer (Comité 56)

À propos du service d’oncologie

Un réseau qui se développe
Depuis l’arrivée du Dr Célia Roemer-Bécuwe en mars 2020, l’activité d’oncologie s’est largement renforcée. Le Dr Roemer-Bécuwe et son équipe ont permis de structurer le service qui voit sa file
active de patients augmenter (41 patients en chimiothérapie en 2019 contre 187 en 2020), et son réseau se développer. Les patients, tout comme les médecins spécialistes qui les suivent, sont très satisfaits de leur prise en charge.
De part la collaboration avec les établissements partenaires que sont le centre Eugène Marquis et le CHU de Rennes, tous les types de cancers peuvent être pris en charge au centre hospitalier de
Redon-Carentoir (cancer du sein, gynécologique, digestif, mélanome…). Les seules réserves pourront être la fragilité de la personne ou un protocole à risque particulier. Dans ce cas, les patients
poursuivent dans un premier temps leur prise en charge au niveau de leur centre référent à Rennes.
Création d’un poste d’infirmière de coordination
Pour renforcer davantage le service d’oncologie, la Direction du centre hospitalier a recruté une infirmière coordinatrice de parcours complexes de soins en oncologie (IDECO).
Depuis janvier 2021, elle intervient auprès des patients d’oncologie (50%) et de soins palliatifs (50%), afin d’améliorer la qualité et la continuité des soins tout au long du parcours. Il s’agit d’une personne
ressource pour les patients et leur entourage, mais aussi pour les soignants et pour l’établissement.
Renforcement du dépistage
Si l’activité d’oncologie se renforce, c’est aussi grâce à l’arrivée (en janvier 2021) du Dr Texier, chef du service de radiologie. Spécialisée dans l’imagerie de la femme, le Dr Texier réalise des mammographies, ainsi que des biopsies et des IRM mammaires.
Les patientes dépistées positives peuvent, si elles le souhaitent, être directement adressées au Dr Roemer-Bécuwe, qui coordonne la prise en charge rapide au sein d’un parcours de soins établi en collaboration avec le Centre Eugène Marquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires