Accueil / Questembert Communauté / Questembert / Questembert. Fin d’année animée et bruyante

Questembert

Publié le 18 juin 2021

Questembert. Fin d’année animée et bruyante

Des cris, des cornes de brumes, des pétards… Il y avait de l’ambiance ce vendredi matin dans les rues du centre de Questembert ou plutôt aux abords du collège Saint-Joseph. C’est un groupe d’élèves de 3è qui célébrait une fin d’année anticipée avec un peu d’amertume. “Normalement, les cours se terminaient ce vendredi. Mais jeudi, quelques minutes avant la sortie, la direction a prévenu nos parents qu’il n’y aurait pas cours en raison d’une suspicion d’un cas COVID. On n’a donc pas pu venir aujourd’hui au collège, là où on a passé 4 ans. Ca nous fait trop mal au coeur de pas pouvoir dire au revoir à nos camarades…”, lancent les bruyants collégiens qui soupçonnent un prétexte pour éviter un attroupement, ce vendredi jour de fin des cours officiel.

Ils sont donc venus maquillés, costumés, manifester à la fois leur mécontentement et faire leurs adieux au collège de cette façon festive et colorée. De l’autre côté de la cour, les autres collégiens leur ont tout aussi bruyamment répondu…

8 commentaires "Questembert. Fin d’année animée et bruyante"

  1. Le collège a aussi trouvé un prétexte pour éviter d’être embêter par les Troisièmes comme chaque année .
    Je trouve que les règles du collège se sont durcis depuis qu’il y a une femme en CPE et la directrice, cela devient presque une prison pour élèves.

  2. Si la direction avait assumé la décision, c’est leur droit et nous le respectons. Ils ont malheureusement du se cacher derrière ces deux cas de covid dans l’établissement, qui ne sont même pas au niveau 3eme. De plus un certain cadre du collège se permet d’aller voir des parents et de dire que des élèves sont rentrés dans l’établissement, dans le but de déclencher l’alarme incendie. Or à ce jour aucune infraction n’a été commise au sein de l’établissement. Il s’agit donc d’un faux témoignage. Qui à ce jour est puni de 5ans de prison ferme et de 75000€ d’amende.

  3. Ce n’est pas honnête de la part du collège, mais ils seront plus libres au lycée Marcellin Berthelot dès la classe de seconde. Ils pourront occuper l’étang de Célac et aller au Carrefour Market, sans aucun soucis. Il faut dire que le lycée met de grande pause comme finir à 15h30 pour prendre le car à 17h30, le temps peut être long.
    Quelle année de misère 2021, peut-être pire que 2020 car les élèves ne venaient pas venir alors que cette année, tout le monde se cache sous des prétextes pour éviter des rassemblements, à l’heure où le masque n’est plus obligatoire à l’extérieur.
    Et atteignons le plus vite l’immunité collective pour ne pas avoir de quatrième vague ou de cinquième, qui sait?

  4. La décision de l’établissement est compréhensible, durant cette année les 3e ont causés plusieurs dommages matériels, cela me semble logique d’interdire les ados de ne pas s’y rendre sous peine de devoir ramasser tout les dégâts après…D’ailleurs si ce jour là les 3emes ne devaient pas aller en cours c’etais d’abord pour qu’il n’y ait pas d’attroupements avant d’aller en cour, car cela était prévu, pour éviter les cas de Covids, donc l’établissement a juste été responsable.

  5. Je pense que la direction de l établissement à bien agit. Des rassemblements d’élèves de 3ieme était prévus avec des actes de vandalisme ou de mise en danger (fumigène…) et pour mettre en sécurité le personnel et les autres enfants du collège cette décision était la bonne à prendre. Je pense aussi que, en tant que parent d élève, je ne permettrai pas à mon enfant de détériorer du matériel public ou de mettre en danger des personnes, c’ est une responsabilité d éducation parentale. J’ approuve la décision du collège, qui ne s’est jamais caché, à mes yeux, derrière un quelconque motif pour prendre des initiatives. Pour rappel, le collège est privé, et donc vos enfants y sont inscrits par choix, si vous n’étiez pas satisfait il vous reste d’autres alternatives.
    Bien à vous.

  6. Des jeunes de 3 ème d’un collège privé à obédience catholique ! tout fout le camp.
    Bof c’est potache et c’a fait plaisir, de voir ces gamins réagir face à une décision qui leur a semblé disproportionnée. Comme les éléments d’appréciation me manquent je ne me permets de juger la décision de la direction.

  7. Je suis tout à fait d’accord
    Tout à fait disproportionné
    Il faut assumé les responsabilités décidées ,et arrêtez de pleurer et de faire croire que ses élèves sont des délinquants,ils voulaient simplement avoir une fin de collège respectable
    Il me semble que l enseignant à oublié qu’ils étaient jeune aussi ….!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires