Accueil / Élections régionales 2021 / Régionales 2021. Guer: Mobiliser les jeunes, le combat de Cassandre Métayer

Élections régionales 2021

Publié le 16 juin 2021

Régionales 2021. Guer: Mobiliser les jeunes, le combat de Cassandre Métayer

A Guer, Cassandre Métayer aux côtés de Thierry Burlot, Jean-Charles Sentier et Jean-Luc Bléher

Elle n’a que 24 ans, mais a déjà la fibre politique bien chevillée au corps. Jeune conseillère municipale de Guer, Cassandre Métayer est aussi déléguée communautaire de l’OBC. Mais ce n’est pas tout. Elle est aussi candidate aux élections régionales sur la liste conduite par Thierry Burlot aux élections régionales. Et elle bat la campagne avec lui avec un objectif en tête: démontrer que les jeunes peuvent s’intéresser à la politique et surtout convaincre sa génération de se rendre aux urnes les deux prochains dimanches de juin. “C’est essentiel que nous allions tous voter pour sauver les valeurs de notre démocratie…”, martèle la jeune femme. Déjà responsable du bureau des étudiants de sa fac, elle raconte avoir eu le déclic lors de la confrontation entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. “Je me suis dit qu’il fallait qu’on se bouge, faire quelque chose pour éviter le piège de l’extrémisme. Le meilleur moyen que j’ai trouvé, a été de m’engager derrière Emmanuel Macron”, explique Cassandre. Son profil fait mouche chez les Marcheurs et la voila bombardée conseillère nationale des jeunes de La République en Marche. Elle poursuit son engagement dans le Breizh Lab lancée par Jean-Yves Le Drian. C’est là qu’elle fait la connaissance de Thierry Burlot et travaille avec lui notamment autour des questions écologiques, ou bien encore la loi sur l’emploi des jeunes et se retrouve intégrée dans sa liste aux régionales. Une course effrénée pour s’opposer à la montée du Rassemblement National. Et pour elle, ce combat là passe par la mobilisation des jeunes.

Alors elle court. Conseillère nationale des jeunes… pour elle, cela ne doit pas être qu’un vague titre, mais plutôt un outil, une sorte de bâton de pèlerin, son graal pour essayer d’entrainer la jeunesse vers l’engagement politique, vers les bureaux de vote. D’un bout à l’autre de la France, elle va à la rencontre des comités locaux, et fait remonter les propositions qu’elle glane ici et là, fiére d’avoir réussi à en imposer certaines. A Guer, mardi soir, en marge de la réunion publique animée par Thierry Burlot, elle se dit intimement convaincue que sa génération créera la surprise en venant massivement voter les dimanches 20 et 27 juin. “J’étais à Guingamp pour défendre les langues régionales. Et il y avait énormément de jeunes qui étaient présents. Cela montre bien que, contrairement aux idées reçues, les jeunes savant se mobiliser sur les sujets qui leur tiennent à coeur. C’est le cas des langues régionales mais aussi de l’écologie. Moi, je suis sure qu’ils vont se déplacer les deux dimanches prochains En tout cas, c’est ce que je les engage à faire…”, analyse-t-elle.

Quoi qu’il arrive, elle affirme sa détermination à poursuivre son combat. Et après la période électorale en cours, elle poursuivra son engagement dans le monde associatif pour porter cette parole au plus près du terrain et notamment dans les plus petites communes, dans le pays de Guer et ailleurs. Un travail de proximité seul capable, estime-t-elle, d’entrainer les jeunes vers les urnes. En attendant sans doute d’autres combats nationaux…

2 commentaires "Régionales 2021. Guer: Mobiliser les jeunes, le combat de Cassandre Métayer"

  1. Félicitations Cassandre pour ton engagement sans faille au service de tes concitoyens depuis déjà plusieurs années. Ta détermination à “faire bouger les choses” et faire vivre la démocratie sont un gage d’espoir pour le futur et les jeunes générations. Tous mes encouragements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires