Accueil / Oust à Brocéliande / Malestroit-Caro. Océ et Mi-Jeanne candidates pour Pékin Express

Oust à Brocéliande

Publié le 22 mai 2021

Malestroit-Caro. Océ et Mi-Jeanne candidates pour Pékin Express

De gauche à droite, Marie-Jeanne et Océane

Pourquoi pas nous? Il est parfois de ces convictions portées par l’enthousiasme qui abattent des montagnes. Océane et Marie-Jeanne (Océ et Mi-Jeanne) s’attaquent à l’Everest en se portant candidates au jeu emblématique de M6, Pékin Express. Car elles doivent se distinguer parmi 60 000 candidats. Côté enthousiasme, il suffit de les écouter et de regarder leur vidéo pour comprendre qu’elles en débordent et que, oui, Pékin Express, ça leur colle à la peau.. Et dans un contexte morose de crise sanitaire, ça fait du bien de prendre cette bouffée d’air pur en pleine face…

Océane et Marie-Jeanne ont bouclé leur dossier de candidature il y a quelques jours. Elles attendent désormais le verdict de la production qui doit tomber dans quelques semaines. C’est une histoire de passion et de copines. A quelques mois près elles ont toutes les deux 23 ans. Océane Rolland habite Caro, travaille au SDIS (service départementale d’incendie) à Vannes. Elle est pompier volontaire à Malestroit depuis 7 ans et membre du bureau de La Malestroyenne. Elle prépare le concours de sapeurs-pompier professionnel. Originaire de Vannes, Marie-Jeanne Pellerin est venue s’installer il y a 8 ans à Malestroit où ses parents étaient commerçants. Elle a eu l’occasion d’effectuer pas mal de voyages et travaille actuellement au magasin Point P d’Auray. Elles ont deux personnalités très différentes. Océane, c’est la sportive survoltée qui aborde les obstacles en éclatant de rire. Marie-Jeanne, est plus posée, adore parler anglais, sans doute plus stratège. Tout ça nous donne un binôme très complémentaire qui pourrait faire un carton sur les épreuves de Pékin-Express. D’autant qu’à cela s’ajoute la dimension “copines”. Océane et Marie-Jeanne se sont connues “en 6é G”, insiste Océane au collège Saint-Julien de Malestroit. Le point de départ d’une amitié qui ne s’est jamais effritée depuis. Après le collège, elles se sont retrouvées au lycée La Mennais de Ploërmel où elles ont ensemble passé le même bac. Elles ont pris des chemins différents pour leurs études supérieures. En fac de sport pour Océane et en école de commerce pour Marie-Jeanne jusqu’au BTS, mais elles se sont retrouvées dans la même école pour passer un Bachelor pour l’une, un master pour l’autre… “On est très soudées”, reconnaissent-elles

Quasi inséparables, les deux amies ont partagée les bons et les moins bons côtés de la vie et elles aimaient notamment se retrouver devant le petit écran pour vibrer aux exploits des concurrents de Pékin-Express qu’elles adoraient commenter. Jusqu’au jour où l’idée est venue comme une évidence: pourquoi ne pas s’inscrire? Et elles ont donc décidé de poser leur candidature. “On pourrait être le binôme des meilleures amies bretonnes depuis 10 ans”, s’amusent-elles.

Le dossier a été vite rempli, “mais à la fin on s’est aperçu qu’il fallait fournir une vidéo qui serait essentielle dans la sélection”. Ce qui chagrinait les deux amies, c’était de dévoiler leurs idées un peu trop tôt à leurs concurrents. Alors elles ont attendu la dernière minute pour la publier et boucler leur dossier. Désormais, il ne reste plus qu’à attendre. Mais de toute évidence, Océane et Marie-Jeanne ont le profil idéal pour participer à Pékin express, comme le montre la mise en scène de leur vidéo dans laquelle elles mettent en avant le charme de Malestroit. Et, c’est sur, si elles sont retenues elles devraient donner du fil à retordre à leurs adversaires!

“On s’est beaucoup amusées à faire notre vidéo. On est à fond…”, lancent les deux amies qui veulent vivre cette aventure, pour elle, comme un rêve mais… qui devient réalité. Mais pas seulement. Parce qu’elles ont aussi la fibre solidaire. Elles puisent d’ailleurs leur détermination dans le soutien indéfectible de tout un groupe de copines qui sont aussi restées soudées depuis leurs années collège. Elles veulent aussi mettre en valeur des causes auxquelles elles sont attachées et sensibiliser le public. C’est le cas de la lutte contre le cancer du sein, de la Malestroyenne ou bien encore de l’association “BTRL – Breizh Thin Red Line” qui aide les pompiers blessés ou décédés en intervention et leurs familles. Et c’est aussi à leurs copines, à ces causes qu’elles aimeraient bien dédier leur ticket d’entrée à Pékin Express…

Elles ont un pouvoir de conviction communicatif et nous aussi on a envie d’y croire. Allez les filles!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires