Questembert. Agressions: le GIGN conseille les élu(e)s

 

L’association des maires de France a fait le constat que de plus en plus d’élus se font agresser. Le GIGN, l’unité d’élite de la gendarmerie spécialisée dans les interventions à hauts risques dispose dans ses rangs d’experts en négociation. Ces “négociateurs” qui jouent très souvent un rôle prépondérant dans le dénouement des situations de crise par leur capacité à engager le dialogue, faire retomber la pression pour parvenir à une issue évitant le recours à la force.

Ces négociateurs ont désormais une nouvelle mission que leur a confié le ministre de l’Intérieur, celle d’intervenir auprès des élus, volontaires, pour leur donner des outils leur permettant de gérer pacifiquement les conflits auxquels ils sont confrontés de plus en plus souvent. C’est dans ce cadre, que s’est déroulée lundi après-midi à Questembert, une rencontre entre deux négociateurs et neuf élus du territoire venus prendre des conseils. Cette réunion s’est déroulée en présence du capitaine Dominique Revaka, adjoint au commandant de la compagnie de Vannes et le major Ludovic Prigent de la communauté de brigades de Questembert.

 


'Questembert. Agressions: le GIGN conseille les élu(e)s' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.