Questembert. Le spectaculaire périple des pales des éoliennes

Assurément c’est un spectacle que les Questembertois commencent à connaître. Les pâles des éoliennes des Landes de Cambocaires traversent la commune pour êtres acheminés à Noyal-Muzillac. Leur voyage commence au Petit Kerguche, sur la route de La Vraie-Croix, c’est là que sont entreposées les trois éoliennes en pièces détachées. La pale qui nous intéresse a été déposé sur sa remorque ce matin. « Départ à 13 h 30 », nous dit une responsable du site.

La remorque, c’est un plateau de 42 roues sur lequel est posé la pâle de 18 tonnes. Et surprise, il n’y a pas de chauffeur, pas de volant, ce sont deux personnes, une devant et une derrière qui dirige cet impressionnant convoi. L’un dirige les roues, l’autre règle la hauteur de la pâle, à l’aide de manettes, comme un jeu vidéo. A plat, les 61 mètres de la pâle auraient été trop longs pour amorcer le moindre virage.

Après presque deux heures de voyage, elle apparaît enfin à Questembert. Du moins la pointe de la pâle apparait tel un dinosaure dans Jurassic park. Spectacle impressionnant que de nombreux habitants viennent constater. Routes fermées, déviations, bouchons, bien sûr ce transport particulier engendre quelques désagréments dans la commune.


'Questembert. Le spectaculaire périple des pales des éoliennes' a 6 commentaires

  1. 29 avril 2021 @ 19 h 53 min Lg

    Promenteurs éoliens, les convois exceptionnels devaient s’effectuer de nuit!

    Répondre Signaler un abus

    • 2 mai 2021 @ 9 h 29 min JP

      Certains convois se sont faits vers 21h00, il faut comprendre aussi que ce qui travaillent pour le convoi ont aussi besoin de voir leur famille, en ces temps difficiles.
      Je ne pense pas que ces convois soient si désagréables même si l’allure est très lente, il faut mieux s’organiser, comme partir plus vite de chez soi.
      Vive la transition écologique française si difficile par rapport au pays allemand qui compte beaucoup de parcs éoliens, et eux, ils ne se plaignent pas !

      Répondre Signaler un abus

      • 2 mai 2021 @ 14 h 11 min LG

        Bonjour, pour partir au plus vite de chez soi, il faut déjà être au courant des heures et dates des convois !
        Et les ambulances et pompiers, j’espère qu’ils sont au courant ! Je n’imagine pas les secours attendre derrière le convoi !

        Répondre Signaler un abus

      • 2 mai 2021 @ 18 h 33 min LG

        en Allemagne, les éoliennes ne sont pas aussi près des maisons, hauteur de l’éolienne fois 10, donc là, pour éoliennes de 180 mètres, pas de maisons avant 1800 mètres. en France, c’est 500 mètres..

        Répondre Signaler un abus

  2. 4 mai 2021 @ 18 h 54 min LE BARS

    Il est regrettable de ne pas comprendre que les riverains puissent être en opposition avec des projets d’éoliennes de plus en plus imposantes et toujours aussi près des habitations contrairement à l’Allemagne par exemple. Pour ce qui est du développement éolien en Allemagne ATTENTION n’oubliez pas de vous informer sur la situation économique de cette filière… due entre autre à une forte opposition des populations qui ne supportent plus les conséquences de ce développement anarchique qui leur a été imposé depuis plusieurs années – Pour exemple ENERCON annonçait 3 000 suppressions d’emplois en novembre 2019 et l’Etat Allemand modifie sa législation concernant les distances d’implantations :
    Extrait parution VENTS et TERRITOIRES 18/06/2020 : “Le Bundestag fixe une distance minimale pour les éoliennes À l’avenir, les nouvelles éoliennes devraient être situées à au moins 1 000 mètres des bâtiments résidentiels…”
    Pour comprendre l’aspect économique de cette filière au regard des moyens budgétaire de l’Etat français (donc de nos impôts…) deux rapports de la commission des finances de l’Assemblée Nationale (analyses budgétaires 2018 et 2019) relatifs au développement des énergies renouvelables sont édifiants et instructifs, pour ceux qui souhaitent les lire :
    https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion_fin/l15b3011-a18_rapport-fond
    https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion_fin/l15b1990-a18_rapport-fond.pdf
    Est-il juste de sacrifier l’identité de nos territoires pour des projets indistriels remis à ce point en question ?

    Association VENT de DISCORDE – riverains du site des Landes de Cambocaire

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.