Caro. Centre de vaccination éphémère: prêts à recommencer

“L’équipe médicale du docteur Colson et l’équipe municipale sont ravis d’avoir réussi un si beau challenge. Nous avons beaucoup appris de cette journée et nous savons désormais que nous serons en capacité de renouveler ce type d’opération pour un plus grand nombre de personne si tel devait être le cas dans les mois à venir”. Erwan Gicquel, le maire de Caro ne cache pas sa satisfaction ce mercredi soir, à l’issue d’une journée de vaccination atypique et qui se termine sur un bilan presque inespéré. Ce mercredi soir, le compteur affiche 136 personnes vaccinées dont deux à domicile, avec le vaccin Astrazeneca. Si les journées de vaccination se multiplient d’ici la fin avril dans les communes alentours (Guer demain, mais aussi Josselin, Carentoir, Malestroit…), elles sont toutes réservées exclusivement aux personnes âgées de plus de 75 ans ou de plus de 70 ans avec comorbidités. Et elles sont très encadrées puisque ce sont pour l’essentiel les élus qui contactent les personnes concernées.

Caro est donc la seule commune a avoir obtenu l’autorisation d’ouvrir sa journée aux plus de 55 ans. L’envie de se protéger le plus vite possible de la COVID 19 a donc été plus fort que les réticences que suscite le type de vaccin (Astrazeneca) qui était proposé. Depuis lundi, les inscriptions se multipliaient et de nombreux candidats sont venus aujourd’hui en apprenant qu’il restait des créneaux horaires. Et ce phénomène a largement dépassé les limites de la commune puisque 36 personnes sont venues de communes extérieures parfois assez éloignées (Saint Guyomard, Sérent, Réminiac, Augan, Ruffiac, Missiriac, Guer, Malestroit, Ploërmel, Campénéac, Taupont, Loyat, Guillac…).

Beaucoup des vaccinés se disait soulagés d’avoir pu obtenir un rendez-vous. Certains craignent en effet que la campagne vaccinale qui va s’ouvrir vendredi à une nouvelle tranche d’âge (plus de 60 ans) ait du mal à tenir les objectifs ambitieux fixés par les autorités. Du coup, ils ont préféré saisir l’opportunité rare qui se présentait à Caro, même si c’était de l’Astrazeneca…

Le rendez-vous pour la 2è dose est fixé au 21 juillet.

 


'Caro. Centre de vaccination éphémère: prêts à recommencer' a 1 commentaire

  1. 16 avril 2021 @ 12 h 19 min Nouvel Gérard

    Félicitations à l’ équipe municipale et l’ équipe du docteur Colson . Parfaite organisation

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.