Caro. Centre de vaccination: encore quelques créneaux disponibles

C’est sans doute un vrai bon plan pour se faire vacciner contre la COVID 19 si on a plus de 55 ans. La commune de Caro est la seule à accueillir un centre de vaccination éphémère qui utilise le vaccin Astrazeneca. Les autres, prévus ces prochains jours dans les communes alentours, sont dotés de vaccins Pfizer mais sont réservés exclusivement aux plus de 75 ans. Après les doutes, la confiance semble revenir sur ce vaccin Astrazeneca. La semaine dernière après les craintes émises sur les effets secondaires de ce vaccin, une vingtaine de personnes inscrites se sont désistées, puis la tendance s’est inversée. Une trentaine d’inscriptions ont été enregistrées dans la seule journée de lundi. La tendance s’est accélérée depuis. Ce mercredi matin, il y avait 120 inscrits et les nouveaux candidats ne cessent d’affluer, venus de tout le territoire, certains mêmes de Ploërmel. Une grosse vague d’inscrits de dernière minute est d’ailleurs attendue ce mercredi après-midi. Au total, le centre éphémère de Caro a reçu 200 doses de la part de l’ARS.

Ce matin, ce sont des candidats à la vaccination souriants qui se présentent à la salle polyvalente de Caro, qui a un visage inhabituel. Trois chapiteaux, prêtés par l’OBC y ont été dressés pour accueillir et vacciner les patients. Mais comment la commune a-t-elle pu obtenir ce centre au statut atypique et même unique? “A la mi-mars on réfléchissait à la proposition de l’OBC d’organiser un déplacement à Ploërmel. On a fait compte, nous avions 185 personnes âgées de plus de 75 ans sur la commune dont une quarantaine n’étaient pas vacciner. On s’est dit que mettre en place des navettes en mini bus pour autant de monde, ça allait être très compliqué. On a alors pensé ouvrir un centre sur place. Or, dans le même temps, le docteur Colson dont le cabinet est à Ploërmel mais qui habite la commune nous a contacté pour nous proposer son aide. On a sauté sur l’occasion. Tout est ensuite allée très vite…”, raconte le maire Erwann Gicquel. Le projet a pris une autre dimension lorsque l’ARS a annoncé pouvoir mettre 200 doses d’Astrazeneca à la disposition de Caro. “On savait qu’on avait une quarantaine de personnes dans la tranche d’âge ciblée. Je me suis dit que c’était dommage de ne pas en faire profiter des plus jeunes. J’ai engagé des discussions avec l’ARS dans ce sens. Et j’ai eu leur feu vert pour ouvrir la vaccination aux plus de 55 ans…”, décrit le maire, tout sourire. “J’ai eu un cabinet ici à Caro il y a quelques années. J’ai trouvé naturel de proposer mon aide à mes concitoyens. Tout s’est très bien passé. La municipalité a été réactive et je me suis chargé d’organiser la partie médicale…”, ajoute le docteur Colson. Ce mercredi il assure la vaccination avec trois internes et sa femme, sage-femme. Potentiellement, trois lignes de vaccination peuvent être activées, en fonction de l’affluence. Les rendez-vous s’enchaînent toutes les 8 minutes et il n’y a aucune attente. Les patients remplissent un questionnaire rapide avant d’être reçus par un médecin puis vaccinés. Puis ils attendent un quart d’heure dans une salle de pause sous le regard attentif de deux sapeurs-pompiers de Malestroit avant de reprendre le cours normal de leurs activités. Le maire en personne sert le café ou le thé et la salle de pause se transforme en salon de thé… Chaque patient repart avec son rendez-vous pour recevoir la 2è dose, ce sera le 21 juillet à la même heure…

Encore quelques créneaux disponibles ce mercredi

Si vous hésitez encore, dépéchez-vous. Il est toujours possible de se faire vacciner en se présentant sur place à la salle polyvalente de Caro, mais bien sur dans la limite des doses disponibles. Les habitants des communes extérieures à Caro ont accès à ce centre.

Si vous vous décidez à profiter de l’opportunité, n’oubliez pas votre carte vitale et votre carte d’identité et votre stylo

Le centre est ouvert jusqu’à 19 heures


'Caro. Centre de vaccination: encore quelques créneaux disponibles' a 1 commentaire

  1. 14 avril 2021 @ 19 h 09 min Guerois triste

    Enfin une commune qui se démarque alors qu’il semble impossible de se faire vacciner si on a moins de 75 ans dans d’autres communes
    Félicitations aux élus

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.