Morbihan. Pourquoi l’ADMR 56 a reçu la visite de la ministre

L’isolement est sans doute un des fléaux des temps modernes. Ce phénomène touche toutes les catégories d’âges et sociales mais il affecte particulièrement les plus anciens d’entre nous, souvent dans nos zones rurales. Les ADMR (Aides à Domicile en milieu rural) constituent souvent un des rares liens qui relient ces personnes isolées à la société. Essentiellement féminines, ces ADMR travaillent souvent dans l’ombre animées par la passion du contact humain. Elles se plaignent rarement et ont été confrontées de plein fouet par la crise sanitaire, car elles étaient elles aussi en première ligne. Mais en dépit des risques, la plupart d’entre elles sont restées fidèles au poste et aux personnes dont elles ont la charge…

L’isolement est aussi actuellement au coeur de l’actualité puisqu’il complique l’accès à la vaccination de beaucoup de personnes âgées de plus de 70 ans. Du coup, le rôle de lien social joué par les ADMR apparaît comme un élément essentiel de la cohésion sociale et les responsables politiques découvrent ce métier, ses contraintes et l’épaisseur humaine de celles et ceux qui en sont les acteurs (rices). Mais cette prise de conscience met aussi en lumière les difficultés de cette profession, sa dévalorisation et le peu d’attractivités qu’elle exerce sur les jeunes. devenir ADMR ne fait pas rêver et les vocations sont de plus en plus rares….

Du coup le gouvernement a décidé de valoriser pas seulement la profession des ADMR, mais plus généralement tous “les métiers de domicile”.  Ce vendredi matin Brigitte Bourguignon, la  ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargée de l’Autonomie est venue à la rencontre des bénévoles et des employés de l’ADMR 56. Elle a échangé avec eux toute la matinée, d’abord en participant à des ateliers puis en accompagnant une aide à domicile chez une bénéficiaire de ce service.

L’ADMR 56 a déjà engagé une stratégie d’amélioration des conditions de travail de ses salariés en les équipant par exemple de véhicules de service. Mais la ministre a confirmé que ces deniers vont bénéficier de la prime COVID et d’une importante revalorisation salariale. Plus globalement elle a annoncé le lancement d’une véritable campagne de mise en valeur des filières de formation à l’adresse des jeunes, se disant convaincue que ce secteur est porteur de milliers d’emplois…

Vidéo. Les raisons de la visite du ministre auprès de l’ADMR 56:

Revivez en intégralité les échanges entre la ministre, les salariées et les bénévoles pendant les ateliers :


'Morbihan. Pourquoi l’ADMR 56 a reçu la visite de la ministre' a 1 commentaire

  1. 10 avril 2021 @ 11 h 46 min ALAIN PIERS

    il est dommage que la Ministre n’ait visité que l’ ADMR car il existe une foultitude d’associations loi 1901 ou entreprises privées toutes aussi méritantes voir plus que l’ ADMR qui vit essentiellement d’aides locales pour ses locaux son entretien son matériel informatique ses véhicules et de subventions ” obligatoires ” 1 à 2 €uros par habitant dans les Communes ou elles existent pour fonctionner ainsi que du personnel bénévole pour assurer la gestion et l’encadrement et qui présentent souvent pour ne pas dire tout le temps des finances dans le rouge que l’état à déjà du renflouer pour éviter le licenciement de son personnel voir l’ADMR Finistère il y a quelques années……

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.