Pays de Ploërmel. Encourager la circulation à vélo, c’est aussi l’affaire de Polen…

Les Néerlandais et les Danois montrent que le vélo pourrait devenir le premier moyen de déplacement quotidien. Ils ne sont pas loin de 40% d’actifs à l’utiliser tous les jours, contre 4% en France seulement. Même si la pratique a bien augmenté  après le confinement, notre pays est classé 19ème sur 28 en Europe !

 

Pourtant, l’usage de la bicyclette est bon pour la planète. Les transports sont la première source d’émissions de gaz à effet de serre et ce sont les voitures individuelles qui polluent le plus. Par exemple : Faire 10 km à vélo chaque jour pour se rendre à son travail éviterait l’émission d’au moins 1,3 tonne de gaz à effet de serre par an et permettrait d’absorber 5 fois moins de gaz toxique qu’un déplacement en voiture. Pourtant, 60% des trajets en voiture font moins de 5 km en France…

L’association Polen, sensible à l’environnement, agit sur les territoires de Ploërmel Communauté et De l’Oust à Brocéliande Communauté, pour un développement local, écologique, durable et solidaire. Deux intervenantes , Viviane Gautier et Alexia Lopez, expliquent que Polen réfléchit depuis quelque temps à des modes de déplacements doux, et notamment au déplacement à vélo. “Pour cela, un questionnaire a été établi. Il vise à réaliser un état des lieux sur la pratique du vélo au sein de la population de Ploërmel Communauté. Il s’adresse donc à tous, que l’on soit un homme, une femme, un adolescent ou un enfant, et quelque soit son âge ou sa classe sociale… Le questionnaire est disponible uniquement sur internet.” expliquent-elles !

En avant première, ce questionnaire avait été remis en juillet 2020 à la médiathèque et dans quelques commerces. Mis en ligne en septembre dernier, il a ciblé les écoles, les collèges et lycées de Ploërmel mi-janvier.  L’association Polen regroupera les résultats des questionnaires, qu’elle remettra aux élus des communes et communautés de communes, seuls habilités à donner une éventuelle  suite et à pouvoir agir…

“Les premières constatations montrent que sur les 200 personnes qui ont répondu au questionnaire, 90% sont des adeptes du vélo. Parmi elles, 26,7% l’utilisent pour les déplacements pour le travail et pour les courses et un peu plus de 70 % pour les loisirs. Le premier constat est franc : le vélo-plaisir fonctionne bien ! 60 % de personnes répondent qu’elles se mettraient volontiers au vélo, si une aide leur était apportée pour l’achat d’une bicyclette électrique ”, observent Viviane Gautier et Alexia Lopez. Reste maintenant à cibler surtout les personnes actives pour les trajets allers-retours domicile-travail ! A savoir aussi, pourquoi les collégiens et  lycéens ne se déplacent pas en vélo pour effectuer leur trajet AR domicile-établissement scolaire, surtout lorsque ceux-ci sont domiciliés sur la commune ? Est-ce que les parkings réservés aux vélos sont trop rares ? Peut-être ne sont-ils pas ou trop peu sécurisés, ni abrités ? Les infrastructures ne sont peut-être pas suffisantes ? Les bandes et pistes cyclables manquent certainement en nombre ? La nuit, la période hivernale, la pluie sont-elles un frein ?

Polen envisage, par la suite, d’étendre le questionnaire au territoire de Malestroit…

Outre les bienfaits sur l’environnement (pollution, bruit, engorgements de circulation routière), la pratique du vélo a aussi des effets positifs sur la santé humaine. Pédaler, c’est bon pour le moral ! Cela permet de s’aérer, de stimuler la fonction respiratoire, de profiter de la nature et du soleil, donc le vélo réduit les risques de déprime et de burn out. Faire du vélo, c’est aussi réduire de 40% les risques de faire un AVC (Accident Vasculaire Cérébral), de 11% les risques cardio-vasculaires et de 30% la mortalité suite à un infarctus.

Même le vélo à assistance électrique est conseillé pour la santé. Il est en plein essor. En 2020, 7% des vélos français en circulation étaient électriques. Même si l’activité physique est d’intensité modérée, sa pratique augmente la capacité aérobie des personnes non sportives. Le vélo électrique est conseillé pour les personnes âgées et celles en excès de poids, car parfois elles sont découragées. Grâce au moteur électrique, elles retrouvent de la motivation. Le vélo aide aussi à renforcer les articulations…

“Pour les personnes, qui souhaitent se remettre au vélo, mais qui manquent d’assurance, l’opération, Coup de pouce, remise en selle, est pour elles !”, ajoute Viviane Gautier. Il s’agit d’une séance d’accompagnement à la reprise du vélo, dispensée par une éducatrice-mobilité vélo : Gwladys Théaud, qui est domiciliée à Ploërmel. La séance est gratuite…

INFOS PRATIQUES :

-Le questionnaire-vélo est disponible sur le site https://framaforms.org/enquete-sur-la-circulation-a-velo-a-ploermel-et-ses-alentours-1592762157

“Outre les réponses aux questions, il est vivement conseillé d’ajouter vos observations et remarques personnelles, vos suggestions également : elles pourraient s’avérer utiles !”

-Pour se remettre en selle et contacter Gwladys Théaud : tél au 06 28 32 22 90 ou par mail : contact@avelo.bzh

-L’association Polen organise une fois par mois une réunion, en visioconférence (durant l’épidémie) qui réunit un groupe de travail et de réflexion sur la mobilité. Cette réunion n’est pas réservée uniquement à ses adhérents, elle est ouverte à tous : “Vous pouvez y participer !”

-L’association Polen cultive le projet d’organiser une fête du vélo, courant juin ou juillet 2021, si toutefois la crise sanitaire et les autorités gouvernementales l’autorisent… Viviane Gautier et Alexia Lopez promettent de communiquer le programme dans son détail, ultérieurement quand une date sera arrêtée !

Pour tous renseignements : Contact Polen : 06 38 41 90 73 ou contact@polen.asso.fr

Site : www.polen.asso.fr

 


'Pays de Ploërmel. Encourager la circulation à vélo, c’est aussi l’affaire de Polen…' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.