Ploërmel. Un scanner dernière génération pour l’hôpital

 

L’hôpital de Ploërmel dispose désormais d’un service imagerie de pointe dont la technicité se renforcera encore avec l’arrivée probable d’une IRM dans les prochains mois (lire ici). L’installation d’un scanner de dernière génération parachève un cycle de modernisation de ce service entamé en 2018. A l’époque il s’agissait de la mise en place d’une nouvelle salle de radiographie numérique robotisée, suivie l’année suivante de l’arrivée d’un appareil de mammographie numérique dernière génération qui représentait une avancée considérable en terme de qualité et de confort pour les patientes. D’ailleurs, aujourd’hui ce mammographe attire de nombreuses femmes venues de la région vannetaise, puisqu’à Ploërmel le délai d’attente pour un rendez-vous est de 2 mois environ alors qu’il est de plus d’un an à Vannes. “Puisque nous sommes dans la période d’octobre rose, c’est l’occasion de rappeler que toutes les femmes de plus de 50 ans doivent passer un examen de contrôle tous les deux ans et qu’elles reçoivent un courrier de l’ADECAM dans ce sens…”, insiste Valérie Jeanne, la dircrice déléguée de l’hôpital de Ploërmel (voir encadré pratique ci-dessous).

C’est d’ailleurs l’hôpital de Vannes qui aiguille vers  Ploërmel les patientes souhaitant une prise en charge plus rapide. Ce type de fonctionnement confirme la complémentarité qui se met en place entre les hôpitaux de Vannes et de Ploërmel dans un souci de rationnalité et d’efficacité. Elle s’illustre aussi dans un autre domaine, celui de l’achat de matériel qui font l’objet de commandes groupées afin d’obtenir les meilleurs prix.

C’est d’ailleurs ce qui se fait pour le scanner et se fera pour la future IRM. Le fait que les deux établissements disposent des mêmes appareils permet d’optimiser les formations mais aussi de répartir la charge de travail afin de maintenir la qualité des soins dispensés aux patients. Par exemple, le nouveau scanner devait être implanté le 21 avril, mais compte-tenu de la crise sanitaire, cette échéance a été reportée au mois de septembre. L’ancien appareil a été déplacé le 3 septembre et le nouveau n’a été, le temps des travaux, opérationnel que le 22 septembre. Pendant cette période, le CHBA de Vannes a réalisé 129 scanners pour des patients transférés de Ploërmel.

Mais, désormais, le scanner qui provient d’un nouveau fabricant -pour les connaisseurs, il s’agit d’un modèle Revolution Frontier de Général Electric- est pleinement opérationnel et apporte également plus de qualité et de confort aux patients. Il permet une réduction de la durée de l’examen, une diminution des doses d’irradiation, une limitation du volume d’injection du contraste iodé et un diagnostic amélioré. Il dispose aussi d’un écran qui permet de diffuser des images ludiques par exemple pour les enfants afin de rendre l’examen moins anxiogène et d’une caméra qui permet à l’opérateur de surveiller en continue le patient. Cet appareil loué pour 7 ans représente un investissement de 1 millions d’euros auxquels s’ajoutent 20 000 euros de travaux. “cela s’inscrit dans la continuité de l’amélioration du plateau technique avec l’installation prochaine de deux échographes Samsung de dernière génération”, soulignent Solène Vacheresse et Alexandre Veron, les radiologues du service.

Un large éventail d’examens. Désormais, le service d’imagerie propose une grande diversité de soins en radiologie conventionnelle, mammographie, échographie et scanner qui permettent de réaliser tous les examens de routine habituels mais aussi:

Imagerie de la femme:

-mammographie de dépistage avec tomosynthèse dans un délai inférieur à 2 mois, en urgence ce délai tombe entre 48 heures et une semaine; microbiopsie mammaires sous écheographie et cytoponctions de kystes, hystérographies

Imagerie ostéo-articulaire:

infiltration sous echographie (épaule et genou), arthroscanner du genou, ponction kyste poplité, infiltrations épidurales et articulaires postérieures lombaires sous scanner

Imagerie pédiatrique:

Echographie des hanches de nouveaux nés dans le cadre du dépistage à un mois pour les petites filles et les petits garçons qui,dans certains cas, peut être réalisée jusqu’à l’âge de 4-5 mois; echographie trans-fontanellaire et médullaire.

Une équipe. Le service d’imagerie médicale de l’hôpital de Ploërmel, ce ne sont pas seulement des équipements techniques. Il y a pour les faire fonctionner et prendre soin des patients toute une équipe de 22 professionnels de haut niveau: Annie-France Lorand Guillard, cadre de santé spécialisée, conseillère en radioprotection, 14 manipulateurs radio, 3 secrétaires, 2 aides-soignants, 2 médecins en poste à Ploërmel auxquels s’joutent la téléradiologie et des vacations privées. Le service a accueilli en 2019, 24500 patients pour 32 200 actes d’imagerie dont 11 450 scanners (+8% en 2 ans) ce qui représente une centaine de patients par jour ouvrable.

Pratique:

Le service dispose d’un secrétariat auprès duquel il est possible de prendre rendez-vous directement -notamment pour la mammographie- par téléphone au 02.97.73.26.12.


'Ploërmel. Un scanner dernière génération pour l’hôpital' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.