Ploërmel. Bagarre en centre ville: la réaction du maire

“Il ne faut pas donner à ces incidents plus d’importance qu’ils ne le méritent, mais le phénomène doit être traité avec vigilance. Il s’agit de comportements d’un petit groupe de très jeunes gens en déshérence…”, relativise Patrick Le Diffon, le maire de Ploërmel qui réagit après la bagarre qui s’est déroulée samedi rue de la Gare. Cette bagarre est survenue après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo tournée à Ploërmel sous les Carmes et dans laquelle on voit un adolescent frapper un autre jeune sous les sarcasmes de ces copains. II semblerait que samedi, deux ploërmelais “un peu éméchés” selon des témoins, auraient cherché à en découdre avec la petite bande qui s’est illustrée dans la vidéo. Appelée à la rescousse, la gendarmerie est intervenue et a procédé à l’interpellation de deux personnes majeures qui sont en garde à vue.

“Cette bande est constituée d’une quinzaine de jeunes dont les âges varient de 15 à 25 ans. Ils gravitent autour d’un leader et jouent les caïds en intimidant les gens. Il faut veiller à ce que cela ne dérape pas, car entrainés, dans ce phénomène de bande, ces jeunes n’hésitent pas à tenir tête aux forces de l’ordre…”, ajoute Patrick Le Diffon qui renvoie le problème vers la gendarmerie. “Notre police municipale a bien connaissance de ce phénomène mais n’a pas la possibilité d’intervenir, simplement de faire un constat. Les gendarmes sont les acteurs principaux du maintien de l’ordre. C’est à eux qu’il appartient de procéder aux interpellations et de traduire les délinquants devant la justice. C’est d’ailleurs ce qu’ils ont fait samedi soir…”, analyse le maire.

Mais pour Patrick Le Diffon, ce problème émergent à Ploërmel mérite un traitement global. “Il est apparu avec la fin du confinement. C’est quelque chose que nous ne connaissions pas avant. C’est le fait d’un nombre limité de jeunes qui ne trouvent pas leur chemin dans la société, un phénomène qui relève plus du social que du fait divers. Un jeune de 15 ans qui traine dans la rue c’est pas normal. Je souhaite mettre autour de la table tous les acteurs concernés par ce problème afin d’y apporter une solution. On est en train de revoir l’organisation du centre ville pour améliorer son image pour y faire venir des nouveaux commerçants, ce n’est pas une bande de loulous désoeuvrés qui va nous en empêcher”, s’emporte le maire qui s’avoue “enervé” par cette situation qui ne reflète pas le vrai visage de sa ville. La solution passe, selon lui, par la video-protection. “Il n’y a plus de caméra dans la rue de la Gare à la suite du recours engagé contre la municipalité il y a quelques années. Voila le résultat. Je vais monter un nouveau dossier car ces caméras constituent un moyen efficace d’aider les gendarmes dans leurs enquêtes”, promet Patrick Le Diffon qui réfléchit à de nouvelles initiatives dans les prochains jours.

Les gendarmes ont promis d’intensifier leurs patrouilles dans le centre ville pour rétablir le calme et enrayer le sentiment d’insécurité qui se développe notamment chez les commerçants.

 


'Ploërmel. Bagarre en centre ville: la réaction du maire' a 13 commentaires

  1. 16 février 2021 @ 0 h 09 min Citoyen inquiet

    On peut comprendre la colère des commerçants, quand on lit la réaction du Maire…. lors des premiers méfaits le problème a t’il été évoqué avec tous les services concernés .il dure depuis quelque temps cela pose la question de la gestion de cette affaire, .quelles actions concrètes ont été entreprises les citoyens doivent être informés , penser que les caméras pourraient aider à résoudre ces incivilités en identifiant les auteurs est vraiment surprenant,.on peut raisonnablement penser que ces jeunes delinquants ou “loulous désœuvrés”ne sont pas inconnus des services sociaux

    Répondre Signaler un abus

    • 18 février 2021 @ 14 h 28 min 1

      c’est loin d’être le 1er cas ma sœur a été agressera 2 mois par deux gamine de 15 ans gratuitement le fit d’avoir un rappel a la lois ne change rien il faut des sanctions on est pas des animaux!!!!! faut ce révillier!!!!!!je craint qu’en plus d’être mal éduquer, elle ne soit limiter mentalement .

      Répondre Signaler un abus

  2. 16 février 2021 @ 9 h 22 min Michel

    A aucun moment on ne parle de l’éducation et de la responsabilité parentale.
    Sont ils tous orphelins monsieur le Maire ?

    Répondre Signaler un abus

  3. 16 février 2021 @ 9 h 46 min jo

    Monsieur Le Diffon, ce n’est pas sympa de renvoyer le problème vers la gendarmerie !!
    Le Maire reste le principal acteur en matière de lutte contre la délinquance. Ce rôle s’est accentué avec l’article 132-4 du code de sécurité intérieur.
    où en est le CLSPD (conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance) qui est obligatoire pour une commune de 10 000 habitants et dont le rôle premier est de prévenir ces déviances ??
    je vous invite à lire “les 40 mesures de la nouvelle stratégie de prévention de la délinquance 2020/2024” sortie en mars 2020.
    Concernant les missions de la police municipale, pour rappel :
    la police municipale a pour rôle le prévention, la surveillance du bon ordre, la tranquillité de la sécurité et de la salubrité publique (article L511-1 du code de la sécurité intérieure et L2212-2 du code général des collectivités territoriales).
    Ils sont Agent de Police Judiciaire Adjoint au sens de l’article 21 du code de procédure pénale.
    Ils peuvent relever l’identité pour établir rapport ou contravention (article 78-6 du code de procédure pénale).
    ils peuvent interpeller des contrevenants sur la base de l’article 73 du code de procédure pénale.
    Faites le tour des commerçants et demandez leur si ils pensent que la police est présente.
    Dans le journal de ce matin, vous dites que ce sont des fonctionnaires au 35 heures donc ils ne travaillent pas le samedi.
    je vous invite à vous rapprocher de certain maire de commune de 10 000 habitants avec le même effectif de police, voir moins. Vous verrez que les policiers municipaux peuvent travailler le soir et le week end.
    Il s’agit avant tout d’une volonté politique, et non d’une fatalité.

    Répondre Signaler un abus

    • 16 février 2021 @ 14 h 15 min citoyen56800

      Effectivement Jo vous avez raison. Des fonctionnaires au 35 heures peuvent travailler le week end. Mr le Maire, l’aménagement du temps de travail vous ne devez pas connaitre!!!! Pas compliqué a mettre en place: deux agents travaillent le samedi avec une journée de repos en semaine. C’est tout simple et dans les entreprises du privé c’est comme cela que l’on fonctionne.

      Répondre Signaler un abus

      • 16 février 2021 @ 22 h 08 min Rolland

        Monsieur le maire ne semble pas connaître les problèmes qui se posent ds sa commune, car ces incidents qui durent depuis longtemps ne font que s accroître… Les représentants de la commune ne doivent pas être proche de la population car ils ne connaît pas les problèmes qui se posent au sein même de la commune. Maintenant vs devez unir vos forces et ne pas se renvoyer la balle, tous les acteurs de la commune doivent s y mettre afin que nos personnes âgées soient rassurées, qu elles n ont plus peur de rentrer chez elles, seules. Alors monsieur le maire admettez que ce problème date depuis très longtemps, ne renvoyer pas tout vers la gendarmerie, votre police municipale a un rôle à joué également..,

        Répondre Signaler un abus

  4. 16 février 2021 @ 12 h 23 min Ava

    Et les parents dans tout ça ? Ils ont oublié d’éduquer leurs enfants ?de leur interdire de traîner avec n’importe qui ? De se préoccuper d’eux, tout simplement ?

    Répondre Signaler un abus

  5. 16 février 2021 @ 13 h 18 min Rachel

    Nous sommes commerçants,je ne savais même pas qu’ il y avait un maire a Ploermel,jamais vu ,ce qui se passe n’ as pas l’air de le troubler plus que ça,puisque selon ces dires je cite”il ne faut pas donner à ces incidents plus d importance qu’ ils ne le meritent” effectivement Mr Le Maire ne doit pas habiter dans le centre ville,ces nuits sont paisibles, mais n oubliez pas que vous avez besoin de nous pour faire tourner économiquement votre ville, nous nous sommes susceptible d avoir une amende pour non respect de la fermeture ou bien du non port du masque et toute cette jeunesse ciblée et connue , rien ,tapez dans le porte monnaie des parents, trouvez une solution c’est votre rôle d’élu et vous le devez a vos concitoyens

    Répondre Signaler un abus

  6. 16 février 2021 @ 13 h 33 min Alain

    C’est maintenant qu’il faut agir, le confinement à le dos large c’est bien avant la délinquance c’est installée dans notre ville. Le mal peut encore être soigné, n’attendez pas qu’il soit incurable.

    Répondre Signaler un abus

  7. 16 février 2021 @ 17 h 40 min Dupuis

    Comment des caméras supplémentaires pourraient aider à régler le problème alors que les jeunes impliqués sont connus … et en plus, ils se filment et diffusent leurs méfaits sur les réseaux sociaux ?!
    Patrick Le Diffon n’a pas changé de logiciel depuis l’époque Anselin.
    Les caméras n’ont jamais permis de résoudre quoique ce soit.
    C’est de la prévention et de l’éducation qu’il faut. Pour ceux impliqués, c’est peut-être déjà trop tard, mais tous les autres.
    Qu’est-ce qui existe à Ploërmel pour les jeunes ?
    Quel élu en charge de la jeunesse ?
    Où se réunissent-ils ? Sous le porche des carmes ou au McDo.
    La réaction du maire n’est pas à la hauteur de l’enjeu.
    Se dédouaner en disant que cela relève des gendarmes, c’est irrespectueux.
    Et jeter ainsi le discrédit sur la police, suggérer que les fonctionnaires sont des fainéants est une faute grave.

    Répondre Signaler un abus

  8. 16 février 2021 @ 19 h 27 min Ça suffit!

    Bonsoir à tous,

    juste une petite histoire vue de mes propres yeux en guise de témoignage et de ras le bol.
    Même conduire dans cette rue devient dangereux… Une voiture auto-ecole en plein cours obligée de piler parce que des jeunes traversent devant elle… (les passages piétons ne sont pas des rails de coke chers petits c…)
    Le moniteur exaspéré reste dans sa voiture bien heureusement pour lui, je suppose, mais se fait “gentillement” invectiver. (Cela va de soit…)

    Question? Que se passe-t-il en cas d’accident?
    Oui vous devinez la réponse. Le piéton qui ne sera pas en tort (évidemment) sera indemnisé par votre assurance et vous serez considérez comme responsable.

    Bref… De petites incivilités mais de grandes conséquences…

    Que devient notre si belle ville? Que devez vous faire vous qui avez les moyens? Que pouvons nous faire nous citoyens?

    Répondre Signaler un abus

  9. 17 février 2021 @ 14 h 36 min Andromaque

    L’équipe de Monsieur le Maire a fermé l’espace jeunes en s’installant dans les fauteuils de la Mairie, ne soyez pas surpris de voir des jeunes en errance quand il n’y a aucun espace de prévention !

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.