Campénéac. Aucune fermeture de centres de secours envisagée

Profitant d’une visite au centre de secours de Campénéac, le président du conseil d’administration du service départemental de secours du Morbihan, Gilles Dufeigneux a voulu mettre un terme “à des rumeurs qui circulent” faisant état de menaces de fermetures de certains petits centres de secours. Des rumeurs concernant par exemple le centre de Campénéac. “Je tiens à dire solennellement que le centre de Campénéac ne fermera pas. On ne fermera jamais de centres de secours volontaires dans le Morbihan. C’est dans nos convictions, c’est dans nos gènes…” a déclaré Gilles Dufeigneux devant les pompiers volontaires de Campénéac, le maire de la commune Hania Renaudie et les représentants de la direction du SDIS dont son directeur, le contrôleur général Cyrille Berrod.

Le lieu et l’occasion pour faire cette déclaration ne sont pas anodins. Car le centre de secours de Campénéac est l’exemple même de ces casernes occupées par des pompiers volontaires qui quadrillent le département en ayant une activité soutenue. Les effectifs départementaux des sapeurs-pompiers du Morbihan sont constitués de 2600 volontaires. Le choix d’organiser les secours à partir de ces effectifs volontaires fait figure d’exception au niveau national. Mais pour le contrôleur général Cyrille Berrod, c’est sur cette stratégie que repose l’efficacité du service rendu à la population. “Nous sommes sans doute le seul service public à être capable de mobiliser en mois de 10 minutes 300 pompiers en tenue, prêts à intervenir. Et nous sommes attachés à cette qualité…”, indique-t-il.

La difficulté de maintenir cette capacité d’intervention réside par contre sur la possibilité de recruter suffisamment de volontaires pour conserver des effectifs suffisants. C’est tout le sens d’une stratégie déployée depuis plusieurs années par le service départemental d’incendie du Morbihan pour stimuler ces vocations. Et cela passe notamment par une action forte auprès des entreprises pour les convaincre de tolérer que certains de leurs employés puissent quitter leur poste afin d’intervenir en tant que pompiers. Les dirigeants du service d’incendie savant bien que cette décision est compliquée pour une entreprise puisque ces départs intempestifs peuvent déstabiliser une chaîne de production ou l’organisation d’un service. C’est la raison pour laquelle le SDIS a mis en place une politique incitative reposant sur la possibilité pour les entreprises de bénéficier d’allègements fiscaux et la signature de conventions qui “permettent d’encadrer ce dispositif”, rappelle Gilles Dufeigneux. C’est aussi à ce titre que le centre de secours de Campénéac est exemplaire. “Il n’y a ici aucune difficulté pour recruter des volontaires, notamment en raison de la qualité de l’esprit de cohésion qui règne dans cette caserne”, insiste le maire, Hania Renaudie qui s’est réjouie de l’annonce forte faite par le président du SDIS. Et justement le thème principal de la cérémonie organisée ce vendredi après-midi était le renouvellement de deux conventions de mises à disposition de deux employés communaux de Campénéac et d’une nouvelle concernant un salarié d’une entreprise privée, et qui plus est un exploitant agricole, de Loyat, Daniel Glehello. “C’est la démonstration qu’on peut encore recruter des sapeurs-pompiers, même en zone rurale et que cette mise à disposition n’est pas un obstacle au fonctionnement d’une entreprise”, souligne Cyrille Berrod. “Cette convention est exemplaire car on signe avec un entrepreneur privé qui plus est agriculteur avec tous les aléas que comporte ce métier. Le fait d’accorder dans ces conditions la possibilité à un de ses salariés de partir avec les pompiers, c’est tout simplement remarquable”, renchérit Gilles Dufeigneux.

Ce dernier a rappelé l’engagement et le professionnalisme de ces 2600 pompiers qui depuis le début de la crise sanitaire ont effectué 777 opérations COVID et ce sont donc retrouvés potentiellement exposés sans qu’il n’y ait jamais eu la moindre contamination…


'Campénéac. Aucune fermeture de centres de secours envisagée' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.