Missiriac. L’impasse illuminée…

Chez Sandrine, on illumine la maison depuis que la famille s’y est installée en 2002. “Tous les ans, je décore et j’ajoute 2 ou 3 petites choses : les 2 lanternes, puis les stalagmites, l’inscription bonnes fêtes, ou encore le panneau d’étoiles, etc.. . Cette année, pour raison de confinement, j’ai ajouté l’éclairage dans les arbres. Si on ne profite pas de Noël pour illuminer, alors on n’a pas d’autre occasion de le faire ! ”
Sandrine aime l’esprit de Noël et illumine sa maison et son jardin, d’abord pour se faire plaisir à elle-même, ensuite pour sa famille : Jean-Luc son mari, Jean-Rémy son fils de 19 ans et Modestine sa fille âgée de 10 ans. Même le chat et les 4 chiens en profitent…
“ Cette année, des amis nous ont suggéré de faire appel au journal, pour, disent t-ils, faire profiter de notre création d’autres personnes. Nous sommes en effet un peu en retrait, puisque notre maison se situe au fond d’une impasse… Voilà, c’est chose faite !”
PRATIQUE :
Visible dans le bourg de Missiriac tous les soirs à la tombée de la nuit : Suivez les lumières au fond de l’impasse du lavoir…


'Missiriac. L’impasse illuminée…' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.