Pleucadeuc-Bohal. Leur talent rayonne sur le port de Lorient

Ce jeudi matin, la tour de la découverte qui surplomble le port de Lorient a retrouvé sa lanterne. C’est un évènement à plusieurs titres. Historique et patrimonial d’abord puisque cette tour maçonnée avait été érigée par la Marine en 1784. C’est donc un élément indissociable de la vie locale qui se doublait d’une curiosité technologique: la time-ball ou plus précisément le signal horaire dont elle avait été équipée à la fin du 19è siècle. La time-ball c’est une boule noire hissée en haut d’un mat qui en glissant le long d’un câble indiquait midi.

L’histoire de la tour s’est terminée en 1936, pour reprendre en 2018 par le biais d’un projet de restauration porté par la ville de Lorient avec l’aide financière de la Région et du département du Morbihan. Techniquement, l’affaire n’était pas simple car il s’agissait purement et simplement de reconstruire à neuf la lanterne, le mat et sa time-ball. Les études ont été suivies par Dominique Lizeran, architecte des bâtiments de France d’Auray, mais l’une de ses particularité s est bien d’avoir mobilisé des entreprises rgéionales et même locales. Et parmi elles, on trouve deux fleurons de la région de Malestroit, l’entreprise de métallerie Bournigal de Pleucadeuc et l’entreprise de charpente-menuiserie Rio de Bohal. Des entreprises dont la réputation rayonne bien au-delà des frontières du département et qui font la fierté du territoire où elles sont implantées. Philippe Bournigal est un habitué des chantiers d’exception puisqu’il a notamment participé à la restauration du château de Suscino.

Ce jeudi matin, ces chefs d’entreprises qui portent haut le savoir-faire local étaient présents avec leurs équipes pour assister à un moment clé de l’opération: la repose de la lanterne en haut de la tour, à 60 mètres de hauteur. Alain Loyer, maire-adjoint de Pleucadeuc avait également fait le déplacement pour rendre hommage à ces professionnels originaires de la commune. Une opération délicate menée de main de maître par le grutier qui a déposé la belle lanterne toute neuve au millimètre près dans les mains des techniciens de l’entreprise Bournigal appuyés par des cordistes. Il y avait tout juste un centimètre de jeu pour entrer le chef-d’oeuvre dans son logement…

Revivez cet évènement en vidéo et en photos


'Pleucadeuc-Bohal. Leur talent rayonne sur le port de Lorient' a 1 commentaire

  1. 27 novembre 2020 @ 7 h 37 min Observateur local

    Bravo ! Vive le savoir faire régional …

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.