Guer/St-Cyr Coëtquidan. Les messages de la ministre des Armées

Ministre des Armées, Florence Parly est en visite en Bretagne pendant deux jours. Mardi elle sera sur la base des fusiliers marins commandos à Lorient. Ce lundi matin, elle était à Rennes pour visiter les installations de Cyberdéfense. Et cet après-midi la ministre est venue aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan où lui a été officiellement présenté le projet “ESCC 2030” destiné à moderniser la scolarité des élèves officiers de l’armée de Terre. Et la ministre n’est pas venue les mains vides. Lors de son discours elle a officiellement annoncé la création d’une 3è école à Saint-Cyr Coëtquidan. Dans les faits, cette 3è école existe déjà, mais d’une façon informelle. A Saint-Cyr Coëtquidan, il y a deux écoles aux noms prestigieux: l’école spéciale militaire (ESM) de Saint-Cyr et l’EMIA (école militaire interarmes) créée en 1942. Mais il existe une autre voie, “le 4è bataillon” qui forme depuis 1982 les officiers sous contrat et les officiers de réserve, des militaires issus du rang qui veulent acquérir une formation supérieure, dispensée à travers divers stages…

C’est cette 3è voie qui devient donc désormais une école à part entière. Et cette reconnaissance n’est pas que symbolique. Elle sous-entend son ancrage dans l’histoire saint-cyrienne qui prendra forme avec l’adoption, à l’image des deux autres filières, de certaines traditions, de rituels et surtout d’un nom et d’un uniforme qui lui conféreront sa véritable personnalité. “C’est un projet que m’a proposé le général Burkhart et qui me tient à coeur…”, a souligné la Ministre. Au cours de son intervention, celle-ci a également rendu hommage aux deux soldats français morts au Mali.

 

“Soyez les acteurs de la diversité…”

Florence Parly a aussi adressé un message aux futurs officiers rassemblés devant elle. “C’est un autre sujet qui me tient à coeur, celui de la diversité et de la mixité. Il y en a déjà, mais il en faut plus. C’est un des axes du projet ESCC 2030. L’école doit s’ouvrir à toutes et tous pas seulement à l’entrée mais dans son quotidien. La cohésion est votre force, alors il faut la faire vivre. Je souhaite qu’au delà de Saint-Cyr les  grandes écoles militaires s’ouvrent vers des jeunes françaises et français qui possèdent l’envie de les rejoindre mais n’imaginent pas que cela est possible. Vous pouvez et vous devez être les acteurs de la diversité à l’intérieur de l’école”, a notamment insisté la ministre.

Le chef d’Etat major des Armées, de Terre, le Général Thierry Burkhard, le général Patrick Collet, commandant les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan, le préfet du Morbihan Patrice Faure, des députés et sénateurs ainsi que des élus locaux ont participé à cette visite qui s’est prolongée tout l’après-midi. La ministre a pu rencontrer plusieurs élèves officiers des différentes filières de l’école directement sur des ateliers. Nous y reviendrons.

Ecoutez le discours de la ministre des Armées et l’impressionnante “Marseillaise” qui l’a clôturé.


'Guer/St-Cyr Coëtquidan. Les messages de la ministre des Armées' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.