Concoret. Les salamandres du parcours d’art ont disparu!

C’est un appel plein d’amertume et de colère que lance le CPIE forêt de Brocéliande de Concoret. Et pour cause certaines des oeuvres emblématiques qui jalonnaient le chemin buissonnier inauguré mercredi ont disparu, sans doute victimes d’amateurs d’art sans scrupules.

« Avez-vous vu ces salamandres flotter et grimper autour du lavoir de Concoret ? Nous non plus, car une bonne partie de cette œuvre, réalisée par Harold Dupré, sculpteur installé sur Brocéliande, a disparu. A peine installées, elles ne sont déjà plus là ! Alors oui, elles sont très belles et peuvent donner envie de les exposer dans son salon, mais ce n’est pas leur vocation ! Nous sommes déçus, atterrés et dépités de voir que ce n’est pas possible de laisser des œuvres d’art en exposition gratuite et accessible.
Nous recherchons donc 1 salamandre en grès et 2 en métal…
Si jamais elles réapparaissent un matin au lavoir de Concoret nous serons ravis de pouvoir à nouveau les exposer aux yeux de tous ! A bon entendeur…! », écrit l’équipe du CPIE.

Pour la 7ème année consécutive, celui-ci a, et ce malgré les conditions sanitaires et économiques actuelles, maintenu ce projet d’art environnemental. « Il nous semblait important, dans le contexte actuel, de faire notre possible pour maintenir les projets locaux et le travail avec des artistes ».
Six artistes locaux (*) se sont exprimés sur le thème « eau et changement climatique »  et leurs œuvres sont exposées en extérieur, tout l’été à Concoret.

(*)Christian Pierrefixe; Vanessa Belleperche; Jérôme Weigand; Henri-Pierre Thouzeau; Harold Dupré; Collectif Infuz (composé de Guillaume Le Borgne, Maxime Voidy et Sylvain Lorain).


'Concoret. Les salamandres du parcours d’art ont disparu!' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.