Ploërmel. La semi-nocturne du salon des métiers confirme sa pertinence

On ne connait pas encore ce soir, les chiffres de la fréquentation définitive du salon des métiers organisé par le club d’entreprises Brézéo à la salle des fêtes de Ploërmel. Mais cette 5è édition semblait, dès son ouverture, au moins aussi bien partie que la précédente. En 2019, près de 500 visiteurs étaient venus à la recherche d’un emploi ou d’une formation. La formule en semi-nocturne inaugurée l’année dernière qui avait été plébiscitée a été reconduite cette année. « Le vendredi en fin d’après-midi, c’est le créneau horaire qui arrange tout le monde, aussi bien les entreprises que les visiteurs… » analyse un des responsables de la commission emploi formation de Brézéo qui organise ce salon. Cette commission regroupe des représentants des lycées La Touche et La Mennais, des entreprises, des centres de formation mais aussi de la communauté de communes ou encore de la Mission locale… « On essaye de fédérer tous les acteurs du territoire qui oeuvrent pour l’emploi et la formation afin d’apporter des solutions aux difficultés de recrutement que rencontrent les entreprises mais aussi pour améliorer l’attractivité du Pays de Ploërmel. Ce salon montre la richesse et la diversité du tissu économique. On pense trop souvent que l’activité locale se résume à l’agro-alimentaire, mais il y a ici des entreprises de tous les secteurs : santé, industrie, agriculture, transports, services, commerces… », commente Stéphane Boullet, le président de Brézéo.

Ce salon des métiers 2020, rassemblait près de 80 exposants, pour la plupart prêt à enregistrer des candidatures su place ou en tous cas à fixer des rendez-vous. Car les difficultés de recrutement sont toujours aussi cruciales sur le bassin de Ploërmel où on s’approche du plein emploi. Le cosntat fort qui se dessine, c’est aussi une inadéquation entre le profil des demandeurs d’emplois et les postes proposés par les entreprises. Le propre des entrepreneurs c’est leur capacité à résoudre des difficultés et à s’adapter. C’est ce qu’ils font en développant désormais des offres qui intègrent complètement la nécessité de former leurs nouvelles recrues. « C’est une réalité. Notre agence d’intérim monte désormais en permanence des programmes de formation pour adapter les compétences aux besoins du tissu économique », commente par exemple Myriam Davalo-Malinge, membre de Brézéo mais aussi représentante de l’agence Adecco de Ploërmel.

Une particularité de ce salon qui se développe d’année en année, c’est encore la présence et l’implication des jeunes des Lycées La Touche, La Mennais ou de la Mission Locale dans l’organisation et le bon déroulement du salon. Ce sont eux qui assurent l’accueil des visiteurs, les renseignent, mais aussi ce vendredi soir proposaient des animations, telles que la fabrication de crêpes et de galettes…


'Ploërmel. La semi-nocturne du salon des métiers confirme sa pertinence' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.