Pays de Ploërmel. A pieds, en vélo, en bateau… l’itinérance une voie d’avenir?

L’itinérance est-elle l’avenir du développement économique du Pays de Ploërmel via le tourisme? C’est ce que laisse penser le passionnant exposé présenté ce mercredi soir en conclusion de la réunion de la conférence des maires du Pays de Ploërmel. Il s’agissait de la dernière conférence des maires de la mandature que n’a pu présider Patrick Le Diffon, souffrant.

L’objectif de cette ultime réunion était donc de dresser un bilan des actions accomplies par le Pays mais aussi d’évoquer les sujets d’avenir porteurs sur lesquels devront plancher les nouveaux élus. Il s’agit d’une part de la création d’un Syndicat Mixte Destination Brocéliande, pour la promotion et le développement du tourisme regroupant des collectivités du Morbihan et d’Ille-et-Vilaine. Le deuxième sujet porte sur la définition « d’une stratégie pour le développement de l’Itinérance sur le Canal de Nantes à Brest et les Voies vertes ». Il s’agit en clair d’exploiter un mode de tourisme apparemment très en vogue, l’itinérance, c’est à dire les randonnées que pratiquent les touristes, à vélo, à pieds, mais aussi sur la voie d’eau. Une étude révèle l’extraordinaire potentiel de développement que présente cette forme de tourisme pour le Pays de Ploërmel (à écouter à partir de la 56è minute de la vidéo ci-dessous).

Un projet « génial » pour le maire de Beignon

Un projet qualifié de « génial » par Yves Josse, le maire de Beignon, vice-président de l’Oust à Brocéliande communauté en charge de la culture et du tourisme. « S’il n’y avait eu que la Destination Brocéliande, on serait resté sur notre faim », ajoute Yves Josse pour qui « ce projet d’itinérance qui arrive est vraiment complémentaire. C’est un outil qui s’occupe de notre territoire… », s’enthousiasme le maire de Beignon.


'Pays de Ploërmel. A pieds, en vélo, en bateau… l’itinérance une voie d’avenir?' a 3 commentaires

  1. 28 novembre 2019 @ 18 h 07 min War vac'h

    Il pourrait être intéressant de rendre cette espaceais aussi d’en créer d’autres pour l’itinérance à cheval avec pourquoi pas des aires adaptées au repos des équidés comme au bord de la D8 sur Monterrein…

    Répondre Signaler un abus

  2. 3 février 2020 @ 22 h 12 min N'importe Na Wak

    Sons de cloches.
    Ou
    De cloches
    Alors …
    Sous la présidence, présence excusée, de M. Le Diffon.
    Une grande annonce : La création d’un Syndicat Mixte Destination Brocéliande.

    Merci aux Infos du Pays Gallo avoir couvert l’événement.

    Ce fut une superbe réunion.
    Instructive, vivante, animée et des plus interactive.
    Énormément d’interventions, de questions de la part des maires très investis dans la problématique du développement touristique pour leurs communes et leurs Communautés de rattachement..
    Que de réponses pertinentes, documentées et argumentées de la part du jeune chargé de mission.
    Bref, un temps d’échange des plus constructif, une réelle collaboration que malheureusement le temps imparti à la réunion à écourté.

    Mais non … Je plaisante.
    Destination Brocéliande, encore une nouvelle structure dont les objets sont encore et toujours la promotion et le développement du tourisme regroupant des collectivités du Morbihan et d’Ille-et-Vilaine.
    Structure qu’au final nous financerons avec nos impôts .
    Structure qui s’ajoutera au millefeuille du « Tourisme ».

    Quand même sous la présidence, présence excusée, de M. Le Diffon …
    Un projet génial de Destination Brocéliande : Capter les € des touristes itinérants.
    « Exploiter un mode de tourisme apparemment très en vogue, l’itinérance, c’est à dire les randonnées que pratiquent les touristes, à vélo, à pieds, mais aussi sur la voie d’eau. Une étude révèle l’extraordinaire potentiel de développement que présente cette forme de tourisme pour le Pays de Ploërmel »

    Il va donc falloir se doter des moyens d’héberger ces porte-monnaies itinérants (individuels ou en groupe) pour une nuit d’étape.
    Heureusement pour cela il y a les fameux gites de randonnée.
    Ce sont des structures particulières qui pour une nuit, offrent un lit, une grande salle de restauration, une cuisine en autonomie et une salle d’eau à des coûts des plus modérés.
    C’est le type d’hébergement préféré des randonneurs.
    Ces derniers ne trouvent pas leurs comptes avec les chambres d’hôtes, les gites et autre gites de groupes soit parce qu’ils sont hors de leurs attentes de confort et budget ou soit les contraintes d’un nombre de nuitée minimum imposé par les hébergeurs ne cadre pas avec leur feuille de route.

    Or et en même temps …
    La Communauté de Communes de Ploermel, sous la présidence de M. Le Diffon a fort heureusement anticipé cette nouvelle orientation stratégique du tourisme du PETR élargi.
    Pour 3, 4, 6 million d’€ (qui sait aujourd’hui ?) Ploermel Communauté construit un gite de randonnée flambant neuf à Josselin.

    Or et en même temps …
    La Communauté de Communes de Ploermel, sous la présidence de M. Le Diffon a fort heureusement anticipé cette nouvelle orientation stratégique du tourisme du PETR .
    Ploërmel communauté a inscrit à son ordre du jour du conseil communautaire du 30 janvier 2019, la solderie du gite de groupe/randonneurs du Val sans Retour de Tréhorenteuc .
    Un patrimoine immobilier et foncier cédè pour 100k€ l’euro à un privé ceci alors que France Domaine avait évalué le bien ( 1 075 m2) à 173 000 € en fin 2018.
    Ceci alors que le Val sans retour attire plus de touristes – et dont itinérants en mal d’hébergement – que Josselin. (c.f entre autre les documents bilan du SCOT et études du CRT Bretagne)
    Ceci alors que 100 à 120 k€ auraient suffit à remettre cet outil et état opérationnel.

    Vas y comprendre quelque chose.
    Ce serait bête que la nouvelle mandature se trouve obligée de construire un nouveau gite pour les randonneurs à Tréhorenteuc ou aux alentours proches.

    Jusqu’ici tout va bien.
    Pourvou que cela dourre

    Netcordi@lement.
    Alain Hopennerf

    Répondre Signaler un abus

    • 17 février 2020 @ 21 h 35 min Sandrine LEGOFF

      Il y a plus de visiteurs qui font de la marche en groupe et de randonneurs qui passent en forêt de Brocéliande par les GR qu’a Josselin.
      La maison de l’Abbé Gillard ex gite Rando Plume vendu à moins 73000 € de sa valeur alors qu’on en construit un du même genre à Josselin !?!
      C’est effectivement du n’importe n’a wak comme vous le dites.
      A moins que cela soit un accord politique avec le Syndicat Mixte Destination Brocéliande ?
      Moi je trouve quand même qu’il y a un truc bizarre
      Je suis allé lire le compte rendu du conseil du 30 janvier.
      Les conditions financières sont justes ahurissantes.
      C’est du crédit gratuit ! ça revient à une location mensuelle d’environ 500€ par mois pendant 12 ans !!
      C’est dingue.
      C’est marrant. Enfin pas tant que ça.
      Ils ont retenu l’offre de l’EARL Cheval Brocéliande.
      Pour une fois il y a quand même un vote contre il faut le noter et 3 qui s’en lavent les mains.
      A peine une semaine après le vote et l’EARL Cheval Brocéliande est mise en vente sur Internet.
      On trouve l’annonce de vente du centre équestre sur des groupes spécialisés de FaceBook.
      J’espère que le fait d’exploiter un centre équestre n’a pas été déterminant dans l’attribution de la note sur la qualité du projet de l’EARL ou alors que la commission qui a décidé a bien été informée de la vente imminente.
      Sinon on se peut se poser des questions.

      Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.