Beignon. Les enjeux de la construction de la salle des sports

Les explications du maire à ses administrés

« Cela fait 20 ans que cet équipement est attendu à Beignon. C’est le fruit de dix ans d’effort et de préparation… », explique Yves Josse le maire de Beignon qui recevait samedi matin ses administrés pour leur faire découvrir le chantier de la nouvelle salle des sports. C’est un chantier exceptionnel par son envergure architecturale et financière mais qui est à la hauteur du développement de la commune. Car Beignon a un profil particulier que peu de communes du Morbihan partagent: la jeunesse de sa population. « 70% de notre population à moins de 40 ans et par conséquent nous avons beaucoup d’enfants dont 300 scolarisés en primaires et maternelles auxquels s’ajoutent les ados… », analyse le maire. Une population qui a donc des besoins spécifiques et qui perdureront dans le temps. C’est la mission du dossier Sports-loisirs-nature que d’imaginer les infrastructures qui seront nécessaires pour assurer une qualité de vie harmonieuse à toutes ces familles.

« Nous nous sommes engagés dans une véritable démarche participative pour élaborer ce projet de complexe sportif. Les associations ont été invitées à y participer et à exprimer leurs besoins et leurs attentes et le projet a évolué en fonction de ces remarques. Un exemple est la création d’une salle supplémentaire pour pratiquer le fitness. Elle sera confiée à une association moyennant le versement d’une petite contribution. C’est une façon de responsabiliser les utilisateurs mais aussi d’amortir les coûts de fonctionnement », ajoute Yves Josse. Salles dédiées à certaines disciplines, immense salle omnisports, évidemment vestiaires, douches, mais aussi un nouveau terrain de football… tout est prévu pour le sport, mais pas seulement. Par exemple une salle de réception surplombe la salle omnisports permettant de suivre les compétitions… « Elle pourrait accueillir des séminaires d’entreprises… », imagine le maire. Et cette salle débouche sur une immense terrasse qui s’ouvre sur un deuxième aspect de ce vaste projet à forte connotation environnementale. Car cette terrasse est en accès libre et débouche sur une coulée verte remontant vers Paimpont, porte ouverte sur un usage familial et partagé de cet ensemble associant pourquoi pas pratique sportive et balade nature. « Tout sera sécurisé et clôturé. Les familles pourront donc laisser les enfants évoluer librement », insiste Yves Josse qui pose les bases d’un prolongement futur de ce qui s’apparente plus à un concept global qu’à la simple construction d’un bâtiment. « Nous cherchons un investisseur pour créer un parcours de santé au nord de la ville. Le conseil municipal va prochainement étudier une adaptation du plan d’urbanisme permettant la réalisation de ce nouvel espace », confie le maire.

Mais tout ça coûte cher: 3 millions d’euros dont 1 million pour l’aménager paysager et routiers des abords dont le financement a été bouclé par un emprunt de 1,6 millions d’euros. « On fait le dos rond depuis deux mandats pour désendetter au maximum la commune et faire des économies afin de nous donner les moyens de mener à bien ce projet. Cela fait dix ans qu’on n’emprunte pas et aujourd’hui, on est en capacité d’avoir recours à l’emprunt dans de bonnes conditions… », détaille-t-il.

Aujourd’hui, le projet est bien sur les rails. Il est hors d’eau, hors d’air, sans un seul avenant et désormais, plus rien ne devrait freiner son aboutissement. Le complexe sportif devrait être livré à l’été 2020  et le 2è terrain de foot pourrait entrer en service en septembre 2020, avec un  peu d’avance sur le calendrier.


'Beignon. Les enjeux de la construction de la salle des sports' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.