Ploërmel. Réorganisation des impôts: les élus s’inquiètent aussi

Lors d’une précédente manifestation devant le service des finances publiques de Ploërmel, les syndicalistes qui se battent depuis plusieurs semaines contre le projet de réorganisation de leur service avaient regretté l’absence des élus. Ce jeudi matin, plusieurs maires ou représentants des communes de Ploërmel communauté sont venus discuter avec eux, lors de leur nouvelle manifestation à Ploërmel. Discuter mais aussi exprimer leur inquiétude sur la disparition des services publics dans leurs communes rurales. Car plusieurs d’entres aux ont expliqué que leurs inquiétudes se portent certes sur la disparition des Trésoreries, mais au-delà ,sur celle d’autres services et notamment l’hôpital.

Le maire de Mauron Yves Chasles est notamment très engagé contre la menace de fermeture qui plane sur la trésorerie de sa commune dont tous les agents étaient présents, ce jeudi matin à Ploërmel, comme d’ailleurs leurs collègues de la trésorerie de Malestroit. Les élus présents ont tous exprimé leur inquiétude sur la disparition de ces services de proximité dont leur population a besoin. Ils ont aussi exprimé une certaine défiance à l’égard du discours officiel que délivre l’Etat au plus haut sommet et se veut rassurant sur la prise en compte des particularisme du monde rural alors que sur le terrain, ils voient s’accumuler des projets qui montrent le contraire.

Pour les membres de l’intersyndicale, le projet de réorganisation des finances publiques du Morbihan est l’exemple même d’une proximité sacrifiée. Selon une responsable syndicale, le centre des impôts de Ploërmel reçoit plus de 18 000 contribuables par an dont plus de 5000 pour des questions portant sur les impôts sur le revenu dont beaucoup de contribuables qui ont des difficultés. « 2600 d’entre eux ont pu obtenir des délais de paiement en venant expliquer leur situation ici », affirme-t-elle. Pour les syndicalistes, il n’y a eu aucune avancée concernant le secteur de Ploërmel à l’issue de leurs rencontres avec leur direction.

Patrick Le Diffon « attend des propositions »

Patrick Le Diffon, le maire de Ploërmel et président de Ploërmel communauté était absent. Contacté, ils nous a indiqué qu’il était en session du conseil régional et donc loin de Ploërmel. Mais « je ne suis pas certain que j’y serai allé… », avoue-t-il, se démarquant de ce mouvement. « Bien sur je déplore l’abandon des services de proximité par l’Etat, mais je comprends qu’il soit nécessaire d’apporter une certaine optimisation de l’organisation de ces services », nous a-t-il indiqué, s’interrogeant sur le fait de savoir si « le modèle d’hier est toujours pertinent aujourd’hui ». Il rappelle qu’il a invité le directeur départemental des Finances publiques a venir à la conférence des communes (instance qui réunit tous les représentant(e)s des communes de la communauté de communes), rencontre qui a permis « un échange constructif de plus d’une heure avec les élus ».

Si, pour Patrick Le Diffon, il est « inacceptable de devoir aller à Vannes pour effectuer des démarches », par contre il n’est pas hostile à une organisation prévoyant des antennes délocalisées périodiquement pour assurer un service de proximité aux contribuables. « Pour l’instant je suis attentif à la situation et j’attends qu’il y ait des propositions concrètes… ».

Un discours plus modéré que celui de ses collègues qui n’ont pas hésité à poser avec les syndicalistes, ceints de leur écharpe tricolore. Au-delà du problème de fond de ce projet de réorganisation des finances publiques et de ses conséquences, un autre sujet était dans toutes les têtes ce jeudi matin à Ploërmel: les déclarations faites lors du conseil municipal de Malestroit après la manifestation organisée jeudi devant la trésorerie de Malestroit.  « La blague de potaches » a beaucoup de mal à passer…

L’intersyndicale a prévu une nouvelle manifestation, lundi prochain à Questembert, dont la Trésorerie est également menacée selon eux.


'Ploërmel. Réorganisation des impôts: les élus s’inquiètent aussi' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.