Bohal. Comment le GBO veut restaurer le bassin de la Claie

André Piquet, maire de Bohal et président du GBO et Emmanuelle Jouët

Après l’Arz, l’Aff, c’est au tour de La Claie et de ses affluents de faire l’objet d’un programme de réhabilitation de grande envergure. L’objectif de ce programme est de mettre ce bassin en conformité avec les normes européennes fixant le bon état écologique des milieux aquatiques en améliorant notamment la continuité écologique. Effacer les obstacles à la circulation de l’eau afin de permettre la remontée des poissons migrateurs, mais aussi améliorer la qualité de l’eau… Les techniciens du syndicat mixte du Grand Bassin de l’Oust ont dressé un état des lieux de la situation. Dans quelques jours une enquête publique va être lancée qui débouchera sur un arrêté préfectoral pour un début des travaux prévus à l’été 2020 pour 5 ans.

Ces travaux vont prendre des formes différentes. La disparition des obstacles et notamment des moulins qui se fait toujours en accord avec les propriétaires peut être obtenue soit par la suppression pure et simple de la retenue d’eau ou bien par la création d’un bras de dérivation. Parfois le chantier prend un aspect plus spectaculaire lorsqu’il s’agit de ramener le cours d’eau dans son lit d’origine, en fond de vallée dont il avait été détourné souvent en raison du remembrement. Sur la Claie, le principal obstacle est le moulin de la Béraudaie, situé à Bohal. Rien n’est encore complètement figé, mais là, la solution pourrait venir d’un bras de contournement qui emprunterait justement le lit d’origine de la rivière…

Le maire de Bohal, également président du Grand Bassin de l’Oust, André Piquet a présenté ce lundi matin en compagnie d’Emmanuelle Jouët, technicienne du syndicat, les grandes lignes de ce dossier et ses enjeux. On peut en retenir qu’il s’agit d’améliorer la qualité de l’eau actuellement classée « moyenne » du bassin de la Claie et donc d’en augmenter la population piscicole. D’ailleurs la fédération de pêche du Morbihan étroitement associée aux études est maître d’ouvrage du chantier dont l’actualité immédiate est l’ouverture de l’enquête publique, permettant aux habitants du secteur concerné de s’exprimer.

Revivez en vidéo cette conférence de presse au cours de laquelle de nombreux détails techniques et environnementaux ont été donnés.

Comment donner votre avis

Le projet de restauration des cours d’eau de la Claie, sera soumis à enquête publique du 30 septembre à 8h30 au 16 octobre à 17h00 en mairies de Sérent, Plumelec, Bignan, Pleucadeuc et Bohal.
Des permanences seront réalisés en mairies de :
– Sérent, le lundi 30 septembre de 8h30 à 12h15
– Plumelec, le lundi 30 septembre 2019 de 13h30 à 18h00
– Bignan, le samedi 5 octobre 2019 de 9h00 à 12h00
– Pleucadeuc, le mercredi 16 octobre de 9h00 à 12h00
– Bohal, le mercredi 16 octobre de 14h00 à 17h00

Le dossier est également consultable sur le site : www.morbihan.gouv.fr

 


'Bohal. Comment le GBO veut restaurer le bassin de la Claie' a 4 commentaires

  1. 24 septembre 2019 @ 19 h 38 min Lab

    Bonjour
    Vous oubliez de préciser qu il demande 30000 euros au propriétaire du moulin de la beraudaie pour les travaux

    Répondre Signaler un abus

  2. 26 septembre 2019 @ 9 h 57 min lahob

    Lorsqu’on achète un Moulin , on acquiert et on assume ses avantages et ses contraintes . C’est peut-être possible de trouver à moins cher .

    Répondre Signaler un abus

  3. 27 septembre 2019 @ 19 h 03 min lab

    n’oubliez pas qu’en rachetant le moulin abandonné depuis 10 ans nous avons fait revrivre le patrimoine communal en auriez vous eut le courage?

    Répondre Signaler un abus

  4. 29 septembre 2019 @ 10 h 16 min lahob

    Lol , oui , nous l’aurions eu …

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.