Rochefort-en-Terre. Ils s’opposent à l’extradition d’un activiste italien

Vicenzo Vecchi, d’origine italienne, vit à Rochefort-en-Terre depuis huit ans, sans histoire, bien intégré. Il a été arrêté jeudi, par la brigade nationale de recherche des fugitifs il était recherché par la justice italienne pour des faits remontant à 2001 en 2006.  Il lui est reproché d’avoir participé à deux manifestations anti-fasciste non autorisées. Sous le chef d’inculpation « dévastation et saccage » il a été condamné à 12 ans de prison ferme. Devant cette inculpation qu’il juge disproportionnée, il décide alors de s’expatrier et arrive à Rochefort-en-Terre dans le Morbihan, relate aujourd’hui, un collectif qui se mobilise en sa faveur.

Le comité de soutien s’organise au Café de la Pente

Vicenzo avait ses habitudes au café de la Pente de Rochefort-en-Terre. Ses amis sont sous le choc après cette arrestation et ont constitué un comité de soutien. « C’est notre ami, notre voisin, tout le monde le connaît ici », témoignent quelques habitués du café. « L’objectif du comité de soutien, c’est d’empêcher l’extradition et de retarder la procédure afin de donner le temps pour assurer une vraie défense à Vicenzo», expliquent ses amis.

Vicenzo Vecchi a été arrêté en application d’un mandat d’arrêt européen. Il est détenu au centre de détention de Vézin-le-Coquet, près de Rennes dans l’attente d’une procédure d’extradition vers l’Italie. Son cas sera examiné par un juge mercredi prochain 14 août, explique le comité de soutien dans un communiqué de presse (voir ci-dessous).

 

 


'Rochefort-en-Terre. Ils s’opposent à l’extradition d’un activiste italien' a 3 commentaires

  1. 11 août 2019 @ 21 h 03 min Pierre

    Bonjour

    quels sont les contacts (tél, courriel, etc.) du collectif ?

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.