Ploërmel-Malestroit. La fête solidaire du foot féminin


Ce samedi après-midi était dédié au football féminin et à la solidarité sur le stade Patrick Caillaud de Ploermel. Prête par la mairie de Ploermel, ce dernier accueillait une manifestation organisée par le Collec’thon, une association de Malestroit qui propose diverses animations au profit du téléthon et de quelques autres associations locales.
La délocalisation de ce gale de foot dont la 1ère édition s’est déroulée l’an dernier à Malestroit, répondait à une demande du club de l’EA Guingamp, lequel voulait jouer dans un stade équipé de tribunes. L’équipe féminine de Guingamp (ligue 1) dans les rangs de laquelle se trouvaient des joueuses internationales rencontrait celle de la Roche-sur-Yon (ligue 2). La hiérarchie a été respectée puisque Guingamp a battu ses adversaires sur le score sans appel de 6 buts à 1.
Le coup d’envoi de ce match avait été donné par Patrice Loko, ancien international, joueur du PSG, de Nantes ou de Lorient qui se déplace volontiers pour des actions solidaires et ne manque pas de mettre en valeur le foot féminin. Répondant à quelques questions de Stéphane Ricaud, l’un des organisateurs du gala, il a souligné les efforts du FC Ploërmel pour valoriser le foot féminin et a promis de venir assister à un match des joueuses ploermelaises. La conseillère départementale, Marie-Hélène Herry, a également participé à cet après-midi qui a justement commencé par un festival des joueuses de Ploërmel qui ont battu nettement l’équipe de CPB Rennes Bréquigny. Joss, un freestyler professionnel, a fait des démonstrations et proposé des initiations au public.

Vous pouvez revivre en intégralité en vidéo le match entre Guingamp et La Roche-sur-Yon dans notre édition sports en cliquant ici


'Ploërmel-Malestroit. La fête solidaire du foot féminin' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.