Malestroit. Pont du rock: les jeunes de Guer dans la brigade verte

On le sait, de nombreux jeunes sont présents sur le site du festival du Pont du Rock pour participer au montage des installations, mais aussi au démontage. En échange d’une entrée gratuite au festival ils s’engagent à être aussi présents le lundi suivant le festival pour participer au nettoyage des lieux. C’est souvent un choc pour ces jeunes, lorsqu’ils découvrent les détritus qui jonchent le sol. Et c’est un phénomène contre lequel l’association Aux arts etc… a décidé de mener une campagne active de sensibilisation. Cela passe par la mise en place d’une « brigade verte » qui mène des actions plutôt ludiques pour inciter les festivaliers à laisser le site en bon état après leur départ.

Une action que le Pont du Rock veut intensifier cette année encore. La brigade verte travaille notamment en collaboration avec l’association « les-connexions ». Le triste spectacle du site de la Daufresne souillé a marqué, l’an passé, les esprits des jeunes recrutés dans le cadre du dispositif mis en place par le centre social de Guer. On peut même parler de « prise de conscience ». Et cette année, le groupe composée d’une dizaine d’ados de 14 à 17 ans a exprimé sa volonté de s’inscrire dans cette démarche tentant à valoriser le développement durable. Ils ont donc intégré la brigade verte et ont réalisé avec les conseils de Julien un bénévole du Pont du Rock, une série d’objets plutôt rigolos mais dont la finalité est bien d’inciter à adopter une attitude responsable et citoyenne. On trouve par exemple des cendriers géants, comportant des messages plutôt explicites sur le fléau que représente l’abandon de mégots sur le sol. Un petit geste lourd de conséquences pour la planète…

Dans le groupe des jeunes du centre social de Guer, Marine apporte sa sensibilité à ce problème. Cette animatrice nature de formation prépare un brevet professionnel JEPS (jeunesse, éducation populaire et sport) et consacre justement un dossier sur le thème de la sensibilisation des jeunes au développement durable. Elle trouve dans le stage qu’elle effectue au centre social de Guer et cette expérience au sein de la brigade verte, une source d’inspiration particulièrement concrète. Elle prolonge une précédente initiative, menée lors d’un campement nature à Lizio au cours duquel son groupe a conçu avec elle un jeu de société sur le thème de la protection de l’environnement. Un jeu de plateau auquel devraient jouer les jeunes du groupe Pont du Rock lundi et mardi prochain. Un bon complément à leur opération nettoyage post-festival…


'Malestroit. Pont du rock: les jeunes de Guer dans la brigade verte' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.