Accueil / Ploërmel Communauté / Quily. Un premier artisan s’installe sur le parc du Bobuay

Ploërmel Communauté

Publié le 29 juillet 2019

Quily. Un premier artisan s’installe sur le parc du Bobuay

Cette pose de première pierre marquait bien plus que le lancement des travaux d’implantation d’une entreprise. Le parpaing scellé par Jean-Luc Trégaro, le maire de Quily, symbolisait aussi le véritable démarrage du parc d’activités de Bobuay. Il y a six ans que la municipalité de Quily a viabilisé de terrain pour y créer 8 lors de 650 à 1500 m2, destinés à accueillir des entreprises artisanales. Quatre lots ont été vendus, mais deux projets sont tombés à l’eau, l’un en raison d’une défaillance économique et l’autre à la suite du décès accidentel d’Elie Coudray qui devait y implanter son atelier de couvreur. La famille de ce dernier pourrait cependant y créer un atelier relais.

C’est donc le projet porté par Frédéric Le Blavec qui sort de terre le premier. Et ce dossier est exemplaire dans le cadre de la commune nouvelle du Val d’Oust dont Quily est l’une des communes associées. « Frédéric Le Blavec habite La Chapelle-Caro, son entreprise est située au Roc Saint André et il s’installe à Quily. Il est donc un lien transversal entre les trois partenaires du Val d’Oust, c’est un exemple pour l’avenir… », souligne Jean-Luc Trégaro qui une fois encore, insiste sur l’intérêt que représente la création de cette commune nouvelle du Val d’Oust et de son intégration au sein de Ploërmel communauté. Guy Le Bolu, vice-président de Ploërmel communauté est d’ailleurs venu assister à la pose de cette première pierre.

Cet évènement placé sous le signe de la convivialité ne restera pas isolé. Un deuxième projet est sur point de voir le jour sur une proche parcelle sur laquelle Stanislas Guyon va construire un bâtiment qui regroupera à la fois son domicile et son atelier pour développer des activités innovantes dans le domaine du travail du bois. Il vient d’obtenir son permis de construire. A cela s’ajoute une 3è entreprise, spécialisée dans la restauration de véhicules anciens qui est déjà en activité mais qui se trouve sur une parcelle contigüe mais extérieure au parc d’activités. D’autres projets sont en gestation, notamment celui d’une entreprise qui souhaiterait s’implanter sur trois lots. C’est désormais Ploërmel communauté titulaire de la compétence économique qui reprend donc la gestion du parc d’activités. « Nous allons poursuivre notre action en faveur de l’artisanat en continuant à prospecter pour l’accueil de nouveaux professionnels. l’objectif poursuivi n’est pas seulement de compléter le parc mais de développer et créer de nouvelles activités sur le territoire », détaille Jean-Luc Trégaro.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires