Pays de Ploërmel. Après une année de transition, IPP en plein essor

 

Plus autonome,  une activité en hausse constante en faveur …  La plateforme Initiative Pays de Ploërmel a confirmé à l’occasion de son assemblée générale la place prépondérante qu’elle occupe dans l’activité économique du territoire, en faveur des créateurs ou repreneurs d’entreprises, en même temps qu’une certaine capacité à transformer les obstacles en tremplin.

La plateforme présidée par Pierre Payoux a traversé l’an dernier une période difficile. Le désengagement de la Chambre de commerce l’obligeait à déménager et la privait de l’aide humaine de cette dernière, rendant quasiment impossible le traitement et le suivi des dossiers. Il lui a fallu déménager dans un local situé dans la pépinière d’entreprises, mais aussi trouver des ressources financières afin de faire face à cette nouvelle situation et à la nécessité de recruter. IPP s’est alors retournée vers les collectivités locales et notamment les deux EPCI du territoire qu’elle dessert: Ploërmel communauté et l’OBC. Si Ploërmel communauté a accepté de répondre favorablement à la demande de subvention, par contre l’OBC s’est montrée plus réticente… Au lieu d’un poste à temps complet, IPP a du créer un demi-poste. La situation s’est clarifiée et apaisée et finalement l’OBC a décidé de relever sa participation. Pierre Payoux, a d’ailleurs adressé des remerciements appuyés aux deux présidents des communautés de commune Jean-Luc Bléher pour l’OBC, présent à l’assemblée générale et Patrick Le Diffon pour Ploërmel communauté, représenté par Guy Le Bolu, vice-président en charge de l’économie.

Bref, un ensemble d’éléments qui ont fait de l’année 2018 « une année de transition, pas simple à gérer », souligne le président Pierre Payoux. Mais dans les difficultés, l’essentiel c’est de rebondir. « Finalement, le désengagement de la CCI a été plutôt un mal pour un bien car nous sommes désormais plus indépendant, nous avons gagné notre autonomie et désormais la plateforme est sur de bons rails… », analyse le président qui a souligné l’importance jouée dans cette évolution par l’engagement et l’efficacité d’Emmanuelle Guezennec, la chargée de mission recrutée par IPP.

L’année 2019 est donc d’ores et déjà non seulement celle du rebond, mais aussi d’un accroissement des activités de la plateforme avec une forte progression des dossiers traités: pratiquement autant pour les 6 premiers mois de 2019 que pour toute l’année 2018. La plateforme étudie en effet les projets de création ou de reprise qui lui sont présentés par l’intermédiaire d’un comité composé d’experts aguerris (banquiers, chefs d’entreprises…). Les dossiers sont passés au crible et l’avis formulé par IPP joue un rôle primordial pour le porteur de projet. Désormais, les banques s’appuient sur cet avis favorable pour octroyer des prêts complémentaires au candidat. Grâce au soutien financier conjugué des deux communautés de commune, IPP va pouvoir créer un 2è poste à mi-temps et renforcer son action au profit du développement économique du territoire qui actuellement se répartit à peu près équitablement entre les deux communautés de communes.

Patricia Lasnier, co-présidente de la plateforme régionale d’IPP a présenté les prêts d’honneur agricole que la plateforme peut désormais accorder. Un secteur nouveau pour IPP qui porte sur des sommes importantes et des plans de financement très spécifiques, mais qui est en plein développement. En fin de réunion, un des repreneurs de  la Ferme de Trévero implantée à Sérent est venu apporter son témoignage sur cette aide au travers de son exemple (lire en cliquant ici).

 

L’activité d’IPP en chiffres:

 


'Pays de Ploërmel. Après une année de transition, IPP en plein essor' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.