Missiriac-Loyat. Un groupe de Gourin sur la piste des « 4 fleurs »

 

Missiriac le matin, Loyat, l’après-midi. Deux communes auréloées de 4 fleurs… Une sortie drôlement fleurie pour un groupe d’une quarantaine d’habitants de Gourin et une belle récompense pour ces amoureux des plantes qui ont tous été primés pour le fleurissement de leurs maisons. A la tête du groupe, David Le Solliec, le maire de Gourin lui-même et Jean-Pierre Brosseta, le président des jardiniers de France et membre du comité régional des villes et villages fleuris. C’est d’ailleurs ce dernier qui tous les ans propose un voyage à travers la Bretagne à la découverte des plus belles cités fleuries. L’amitié qui s’est nouée entre Jean-Pierre Brosseta et Jean-Yves Laly, le maire de Missiriac explique aussi le but de cette sortie. Les deux hommes annoncent d’ailleurs la renaissance dès cette année du concours départemental des villes et villages fleuris. Paradoxe pour un département classé au 5è rang des plus fleuris de France, ce concours a été abandonné par le conseil départemental du Morbihan il y a trois ans. Depuis, un groupe de passionnés, avec à sa tête le maire de Missiriac se démène pour le relancer. Des efforts qui sont donc sur le point de payer…

Pour les participants au voyage, cette journée est aussi l’occasion de découvrir des idées d’embellissement et de piocher ça et là quelques idées qui les inspireront, de retour à Gourin. Le maire lui-même explique être à la recherche d’expériences vécues afin de poursuivre l’engagement de sa commune dans la démarche zéro phyto. Comme beaucoup d’élus, il reste confronté à une problématique délicate qui est celle de l’application de cette démarche « zéro phyto » dans les cimetières. Les administrés -et cela dans toutes les communes- n’admettent pas de voir des herbes proliférer parmi les tombes. Les solutions sont difficiles à trouver, notamment parce que les espaces entre les tombes sont souvent trop petits pour permettre un entretien efficace sans désherbant. Peu à peu cependant les parades se mettent en place, comme par exemple le fait de combler ces espaces par du béton qui assure ainsi une continuité et empêche l’apparition des herbes indésirables…

Après avoir été reçu à la salle polyvalente, le groupe a visité Missiriac, avant de rejoindre Loyat en début d’après-midi.


'Missiriac-Loyat. Un groupe de Gourin sur la piste des « 4 fleurs »' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.