Malestroit. Une collègienne d’Y. Coppens nommée « tribun de la République »

« La démocratie et l’éloquence ont été à l’honneur ce vendredi 17 mai. Dans l’écrin de l’Opéra de Rennes, Gemma Latapie-Iborra du collège Yves Coppens de Malestroit s’est exprimée sur le thème « En démocratie, la loi c’est moi » et s’est vue remettre le titre de « Tribun de la République » par Mme Najat Vallaud-Belkacem », nous indique Tugual Claquin, le directeur du collège Yves Coppens de Malestroit qui relate la belle aventure vécue par une collégienne.

« L’aventure commence en février dernier avec un concours d’éloquence organisé au sein du collège Yves Coppens. L’idée étant que les élèves de la classe de latin de Mme Huard puissent s’exprimer sur un sujet qui leur tenait à cœur avec le plus d’éloquence possible. Au terme de ce concours, Gemma Latapie-Iborra est désignée pour représenter l’établissement au cours de la cérémonie qui a eu lieu ce vendredi 17 mai.
Pour préparer cette cérémonie d’éloquence organisée par M. Ronan Chérel, professeur au collège Rosa Parks de Rennes, 12 élèves (concours de circonstance : que des filles !) issues principalement d’établissements rennais, devaient écrire une plaidoirie en réfléchissant à leur place en tant qu’adolescentes au sein de la démocratie. Au regard des troubles qui agitent celle-ci, la question est cruciale et hautement d’actualité. Un lieu d’exception, l’Opéra de Rennes, a servi de tribune aux oratrices en herbe. Et c’est devant un prestigieux jury, présidé par l’ancienne ministre de l’Education Nationale, Mme Najat Vallaud-Belkacem et composé entre autres d’avocates, de responsables politiques locaux ou encore du directeur de Mediapart Edwy Plenel, que les douze tribuns ont pu déclamer avec conviction leur discours et obtenir au terme de leur performance le parrainage ou marrainage des jurés, inestimable sésame pour les projets citoyens qu’elles voudront mener à l’avenir. Une soirée intense car les participantes avec leur propre sensibilité ont pu exprimer leurs convictions en maniant à la fois l’humour, l’indignation ou encore l’émotion : toutes ont su captiver l’attention et démontrer la profondeur de leur réflexion. Une expérience inestimable pour Gemma, élève en troisième qui s’est exprimée sur les lieux de la démocratie en insistant sur l’importance du vivre ensemble par opposition à l’individualisme de nos sociétés. Morceaux choisis : « Chaque individu est important dans le groupe et le groupe est important pour chaque individu. Ce lien entre l’individu et le groupe est primordial dans une démocratie car dans ce type de gouvernement, le peuple travaille ensemble pour le bien de chacun, et chaque citoyen apporte au peuple. […] Je pense que la démocratie se portera bien mieux lorsque l’on prendra conscience de cela, qu’on le mettra en avant et qu’on favorisera le collectif plutôt que l’individualisme. » Cette cérémonie a démontré qu’il n’est pas vain de croire en la vitalité de la démocratie, portée par l’énergie d’une génération nouvelle, engagée, énergique et déterminée. »


'Malestroit. Une collègienne d’Y. Coppens nommée « tribun de la République »' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.