Ploërmel. A l’hôpital, les enfants vont au bloc en voiture électrique

Camille avant son opération

-par Eva Dumand-

 

A l’hôpital de Ploërmel, c’est en voiture que les enfants rejoignent le bloc opératoire. L’association Les Petit Doudous de Vannes a offert une Mercedes au service de Ploërmel afin d’appréhender l’hospitalisation comme un jeu.

Pour un enfant, l’hôpital est un lieu effrayant. Les murs colorés des services pédiatriques ne suffisent pas toujours pour rassurer les petits. Au moment de l’opération, les parents restent loin dans la salle d’attente, le niveau de stress est à son comble… sauf à Ploërmel. Les patients des docteurs Becker et Rida sont acteurs de leur parcours de soin, ils se rendent au bloc en Mercedes électrique. Ce moment qui était source d’angoisses à la fois pour l’enfant, mais aussi pour les parents qui imaginent toujours le pire pour leur petit bout est devenu un moment drôle qui égaye la journée. Pour l’équipe soignante, c’est aussi un soulagement. C’était parfois un véritable combat pour faire sortir l’enfant du lit et l’amener au bloc. Ce temps est désormais révolu. La direction souligne même l’implication exemplaire des médecins qui organisent les soins comme un jeu. Une manière de rendre l’enfant héros de son hospitalisation.

Un casque à réalité virtuelle en projet

Les 400 enfants pris en charge chaque année à l’hôpital de Ploërmel, principalement en ORL, bénéficient de différentes animations sur le chemin de l’opération. Un masque d’anesthésie à décorer avec des gommettes est remis à la famille pendant le rendez-vous préalable pour appréhender le matériel, qui peut paraître impressionnant. Pour les adolescents, un projet de casque à réalité virtuelle est actuellement en réflexion. Les plus grands aussi doivent être rassurés, et il faut adapter le jeu à leurs intérêts.

Pour faire face au coût de ces activités, l’association les petits doudous met, notamment, à contribution les écoles. En 2018, ce sont, pas moins, de 7 écoles primaires qui ont consacré une marche de solidarité et un bol de riz pour financer les actions.

Avant l’opération, c’est séance photo. Camille, 3 ans, à bord de sa voiture prend la pose. Le polaroid tiré sera remis aux parents. Finis les souvenirs tortueux de l’hôpital, aujourd’hui les parents repartent avec le sourire. Le papa de Camille est heureux et rassuré. Il sait que son enfant est anxieux de nature, et il est du coup plus rassuré de le savoir aussi bien accompagné. 


'Ploërmel. A l’hôpital, les enfants vont au bloc en voiture électrique' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.