Missiriac-Caro. Ouf, les hirondelles sont enfin arrivées!

 

L’arrivée des hirondelles à Caro

Ouf, elles sont enfin arrivées! Car si on nous avait signalé la présence des premières hirondelles à Saint-Marcel notamment, il y a déjà 3 semaines, par contre les fils électriques qui surplombent ma maison restaient désespérément vides. Et l’inquiétude commençait à m’étreindre… Normalement, elles sont invariablement là le 4 avril! Mais cette année, rien. Alors même que selon certains témoins, elles auraient été vues il y a quelques jours à Missiriac à quelques kilomètres de là. Un comble!

Et puis, ce mardi après-midi, un doux gazouillis caractéristique a traversé les airs. Enfin, deux couples se sont posés sur les fils électriques. Cette année encore, les hirondelles accompagneront  la saison estivale en espérant qu’elles nous reviennent plus nombreuses pendant de nombreuses années ce qui est loin d’être gagné. C’est peut-être une goutte d’eau dans l’océan, mais j’ai décidé d’installer des nichoirs spéciaux afin de fidéliser de nouveaux couples… On ne sait jamais!  Car les hirondelles se font de plus en plus rares, comme d’ailleurs de nombreuses espèces d’oiseaux. Un fléau sur lequel de nombreuses associations tentent d’alerter l’opinion publique pour enclencher une véritable prise de conscience…

Car cette petite histoire, illustre cependant une menace bien réelle : celle de la disparition prochaine des hirondelles en Bretagne en raison de la disparition des insectes, victimes des pesticides, qu’annoncent certains spécialistes comme une évolution inéluctable. Bref de quoi vous plomber le moral!

Quand au printemps qui normalement accompagne les hirondelles, il faudra attendre encore un peu puisqu’on nous annonce un week-end hivernal!

A Missiriac, déjà là depuis quelques jours

 


'Missiriac-Caro. Ouf, les hirondelles sont enfin arrivées!' a 1 commentaire

  1. 10 avril 2019 @ 12 h 27 min Ornitho

    Et s’il vous plait, ne touchez pas aux nids sous les toits durant la saison. Attendez l’automne au pire pour nettoyer. Un travail de mentalités doit être fait par chacun d’entre nous. Il faut abandonner le réflexe qui consiste à croire que tout doit être « Propre » : « Ah c’est beau ! C’est Prop’ !! » entend-on souvent. Hélas, peu de vie derrière le « Prop' »…
    Tout ne doit pas être « prop’-net ». Votre façade et votre crépi s’en remettront de ces quelques fientes, les hirondelles et le reste de la vie sauvage beaucoup moins à terme. Le nombre d’hirondelles décline d’année en année et pâtit déjà de la disparition des insectes eux-mêmes victimes d’excès de chimie. Herbes folles = fleurs = vie = insectes = hirondelles.
    https://www.aves.be/fileadmin/Aves/Actions/Hirondelles/Article_Natagora_mars_2010_-_Si_on_invitait_les_hirondelles.pdf

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.