OBC. L’étude hydraulique de Malestroit enflamme les débats

La fameuse étude hydraulique réalisée par la commune de Malestroit concernant les inondations a provoqué des débats assez vifs, ce jeudi soir lors de la réunion de l’OBC. Cette étude qui préconise la réalisation d’un bras de décharge pour réduire l’impact des inondations sur les habitants de Malestroit n’a pas été retenue par la commission de l’OBC qui l’a étudiée. Pour mémoire cette étude a été commandée par la ville de Malestroit, à ses frais, quelques mois avant que la compétence inondations ne soit prise par l’OBC. Elle a coûté environ 50 000 euros en partie subventionnés et Malestroit l’a « offerte » à l’OBC.

La décision de la commission de l’OBC était soumise ce jeudi soir au vote de l’assemblée plénière. Mais avant ce vote, Bruno Gicquello, le maire de Malestroit a demandé le report de cette décision, estimant que les élus ne pouvaient se prononcer sérieusement sans avoir entendu les explications de l’ingénieur auteur de l’étude. Une prise de position qui a suscité de vifs débats au cours desquels les élus ont pointé du doigt l’attitude de la municipalité de Malestroit. Le président Jean-Luc Bléher a notamment dénoncé le fait que des réunions de présentation de l’étude aient été organisées à Malestroit sans que l’OBC, pourtant chargé de cette compétence, ne soit invitée.

Au final, l’assemblée a confirmée la décision de la commission et a rejeté l’étude de Malestroit.

Revivez en intégralité ces échanges:


'OBC. L’étude hydraulique de Malestroit enflamme les débats' a 2 commentaires

  1. 29 mars 2019 @ 10 h 59 min Paul

    Encore une fois, un discours dithyrambique de la part du maire de Malestroit prenant en otages les sinistrés des inondations. Une honte pour les malestroyens. Quand Mr Gicquello comprendra-t-il qu’il ne suffit pas de faire des grands discours pour convaincre une assemblée ? Belles interventions de Mrs les Maires de Missiriac, d’Augan et de Saint-Congard. A Malestroit, heureusement que le ridicule ne tue pas!!!

    Répondre Signaler un abus

  2. 31 mars 2019 @ 11 h 38 min Maël Storit

    L’assemblée de la CC OBC a retoqué sans surprise le projet de réalisation d’un canal de dérivation en aval du pont-neuf de Malestroit, et ce à la quasi-unanimité.

    La demande illusoire de son Maire de reporter le vote pour tenter de convaincre les membres de l’assemblée de revenir sur une décision pressentie comme défavorable, n’a fait que confirmer et dégrader un peu plus le faible niveau de crédibilité et d’influence de la perle de l’Oust au sein de la CC, après les dossiers du Musée de Saint-Marcel, l’Office de Tourisme,…

    Cela illustre une nouvelle fois le manque de clairvoyance et l’outrecuidance de Mr Gicquello et de son équipe rapprochée.

    Le contournement

    Quant au projet de contournement de Malestroit, évoqué lors de la discussion, que Mr Gicquello s’est appliqué à enterrer dès le début de son mandat en annonçant entre autres, la revente des terrains achetés dans ce but par le Département ou en (se) ridiculisant la construction d’un pont qui ne mène à nulle part, alors que l’intérêt, l’évidence, la pertinence et la nécessité d’un tel projet s’impose à toute personne quelque peu sensée, celui-ci constituant un projet majeur d’avenir pour Malestroit et les communes voisines concernées.

    Mais à Malestroit, l’exécutif préfère investir dans les cocktails et petits fours, c’est effectivement plus agréable et plus facile.

    Le développement du Numérique

    Il est étonnant que le thème fondamental du développement des nouvelles technologies et du Numérique (Réseaux et Usages) dont il a la charge soit aussi peu abordé au niveau de l’assemblée de l’OBC.

    A quand la présentation et la publication du programme d’actions détaillées et chiffrées sur ce sujet?

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.