Ruffiac. La réorganisation au coeur de la visite paroissiale de l’évêque

C’est par la célébration d’une messe en l’église de Ruffiac ce dimanche matin, que Mgr Raymond Centène, l’évêque de Vannes, a terminé la visite pastorale qu’il a effectuée sur le diocèse du pays de Guer, Carentoir, Malestroit. Une visite de dix jours qui a commencé par la célébration d’entrée en Carême le Mercredi des Cendres à Carentoir. Quelques jours plus tard, le dimanche 10 mars, Mgr Centène a célébré la messe à Guer au cours de laquelle, 28 adultes catéchumènes du Morbihan (qui se préparent au baptême) ont vécu une dernière démarche avant les baptêmes prévus à Pâques 2019.

Une réflexion autour d’une réorganisation paroissiale était au coeur de cette visite. « Cette réflexion s’appuie sur le constat que nous avons beaucoup de petites paroisses avec de petites communautés. Il n’y a jamais eu de réorganisation, or, du fait du vieillissement de la population, de l’exode rural, ces communautés s’affaiblissent. L’objectif de ce réaménagement serait de donner un nouveau dynamisme afin que nous puissions nous consacrer à un vrai travail d’évangélisation… », explique Mgr Centène. Tout cela n’est encore qu’un chantier mais pourrait déboucher sur la création d’ensembles paroissiaux de communautés de paroisses sur un seul doyenné. « L’idée fait déjà son chemin dans un certain nombre de domaines. La chorale qui anime la messe de ce matin est d’ailleurs interparoissiale. Il y a aussi un travail dans ce sens qui est fait en ce qui concerne la catéchèse… », souligne le père Yves Carteau, curé de Malestroit. Mais, pas de révolution, il s’agit d’une évolution qui se fera dans le temps. Car, Mgr Centène souligne son attachement au maintien d’une proximité essentielle à la mission de l’église pour que « cette réorganisation ne se traduise pas par l’absorption par une grosse paroisse ».

Au cours de cette visite, Mgr Centène a multiplié les rencontres avec tous les prêtres et diacres pour échanger sur les thèmes de la visite pastorale, les délégués des GAP (groupe d’animation paroissial) sur leur mission d’animation dans cette nouvelle configuration ainsi que chaque équipe pastorale de doyenné (prêtres, diacres et laïcs en mission d’Eglise). Il a également échangé avec les 5 communautés religieuses présentes sur le Pays (Soeurs de St Gildas à Beignon, soeurs de la Charité de St Louis à Guer, et à Malestroit : soeurs Augustines, soeurs du Sacré coeur de Jésus et Frères de Ploermel) et plus largement avec les chefs d’établissements de l’enseignement catholique, les élus. Il a aussi rencontré les 3 familles de réfugiés chrétiens accueillies sur le pays (famille Syrienne à Malestroit, familles irakiennes à Guer et La Gacilly) et les membres des associations qui les accompagnent et différentes acteurs locaux engagés auprès des personnes en situation de précarité sociale, des personnes malades ou fragiles, dans des établissements ou à domicile, auprès des jeunes. « J’ai souhaité aborder tout ce qui a trait aux fragilités sociales dans le monde rural… C’est notamment le cas des agriculteurs à l’intention desquels nous avons mis en place des groupes de paroles afin qu’ils puissent parler de leurs problèmes mais c’est aussi le cas des néos-ruraux, ces gens qui sont venus s’installer à la campagne souvent parce que le terrain y est moins cher mais qui se retrouvent confrontés à de nombreuses difficultés… », insiste l’Evêque.

Le tourisme faisait aussi partie des thèmes abordés pendant cette visite. « C’est une réalité très forte de notre territoire dans lequel le patrimoine religieux occupe une place prépondérante. La question qui se pose est de savoir comment le faire découvrir en délivrant un message qui ne soit pas seulement esthétique, mais qui explique pourquoi il a été construit… », ajoute Mgr Centène. Une place particulière a été réservée aux pélerins que ce soit ceux du Pardon des campings-caristes de Malestroit ou de Porcaro, haut lieu du tourisme religieux avec la Madone des motards. « Nous avons passé un après-midi à Porcaro pour évoquer l’avenir de cet évènement compte-tenu des contraintes de sécurité de plus en plus lourdes qui sont imposées… ».

 


'Ruffiac. La réorganisation au coeur de la visite paroissiale de l’évêque' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.