Accueil / Oust à Brocéliande / Intercommunalité. « Fini… »: le message choc de P. Le Diffon aux petites communes

Oust à Brocéliande

Publié le 8 octobre 2018

Intercommunalité. « Fini… »: le message choc de P. Le Diffon aux petites communes

La fusion des communautés de communes qui a donné naissance à des structures géantes telles que l’OBC et Ploërmel communauté n’a pas fini de faire sentir ses effets. Et les petites communes -voire même les moyennes- vont se retrouver dans des situations bien compliquées.

On fustige souvent le discours technocratique utilisé pour décrire les évolutions administratives qui en rend la compréhension bien difficile pour le citoyen lambda. Rendons hommage à Patrick Le Diffon qui, sous le coup de la colère, a su en quelques phrases tracer les contours de lendemains qui s’annoncent difficiles pour les petites collectivités.

« Fini le sport, fini la culture sauf pour les grands spectacles, fini l’accompagnement dans les écoles, fini le social… » a-t-il martelé en réponse aux opposants à la fusion entre Ploërmel et Monterrein, vendredi soir. Car toutes ces compétences qui étaient jusqu’alors assumées par la communauté de communes vont redevenir à la charge des communes. Auparavant, souligne le maire de Ploërmel, tout cela était payé par Ploërmel communauté. « Mais la loi Notre est passée par là. Nous sommes désormais quatre pour constituer une communauté de communes XXXL… », fait remarquer Patrick Le Diffon. Et il est clair: « nous allons travailler seul. Il n’est pas question de travailler avec les autres (ndlr: les communes extérieures à Ploërmel communauté) »,prévient-il.

Le choix des compétences, c’est en effet ce qui occupe actuellement les nouvelles communautés de communes, amenées à sélectionner celles qu’elles garderont à leur charge. Les autres redevenant du ressort communal. Dans un contexte de resserrement des dotations budgétaires d’années en années, ces communes auront bien du mal à faire face à toutes ces nouvelles obligations.

Ce message musclé s’adressait aux petites communes qui gravitent autour de Ploërmel, mais on comprend aisément qu’il est presque universel: l’avenir de la ruralité, c’est le regroupement.

Réécoutez l’intervention de Patrick Le Diffon dans notre vidéo (à partir de 1mn 55):

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires