Accueil / Oust à Brocéliande / Caro-Augan-Lanouée. Les trois lycéennes font revivre le foyer des jeunes

Oust à Brocéliande

Publié le 3 mars 2018

Caro-Augan-Lanouée. Les trois lycéennes font revivre le foyer des jeunes

Les élèves du Lycée La Touche de Ploërmel doivent dans le cadre de leurs études mener des projets en liaison avec les collectivités territoriales ou les structures à caractère social. Ces projets élaborés par groupe doivent avoir un lien avec le développement durable. « Ce sont les élèves qui doivent tout faire eux-même : élaborer le projet, trouver des fonds pour le réaliser et le mener à son terme. Ensuite, ils doivent à la fin de l’année scolaire, le présenter à l’oral devant un jury dont fait partie leur interlocuteur. Tout ça demande beaucoup de volonté et d’organisation », explique Armelle Dreano, professeur au Lycée la Touche et responsable de la filière services à la personne. Elle est venue ce samedi matin inaugurer le foyer des jeunes de Caro qui est ressorti de l’oubli grâce à trois lycéennes de la Touche en section bac pro services à la personne. Le groupe s’était lancé dans un autre projet mais qui n’a pas abouti. Ca commençait mal. Laura Dubois, a décidé d’aller frapper à la porte de la mairie de Caro, sa commune. Ses deux camarades sont originaires d’Augan et de Lanouée. Là, elle a trouvé une écoute attentive de la part de Béatrice Bocandé maire-adjointe qui a aussitôt été emballée par l’idée : relancer le foyer des jeunes. Le maire Noël Colineaux a suivi, même s’il avoue aujourd’hui avoir hésité. Une réticence partagée par Armelle Dréano. « Mais le projet était original et il permettait de faire revivre ce foyer. C’était une belle occasion…. », détaille Noël Colineaux qui avoue avoir été rassuré par l’engagement de son adjointe. Du coup la mairie de Caro a débloqué une aide financière Les trois lycéennes ont fait le reste. Elles ont retroussé leurs manches, et ont repeint le local, trouvé des palettes qui, avec l’aide de papas bienveillants se sont transformées en table, canapés, bibliothèque. L’argent de la mairie a permis d’acheter une mini-chaîne, quelques éléments de décors. Le bon goût des trois amies a fait le reste.

Et ce samedi matin, elles ont pu faire découvrir le résultat de leur chantier aux élus, à leurs professeurs et à quelques adolescents de la commune. Le maire ne cachait pas sa satisfaction car au-delà de a rénovation qui a été accomplie, il espère bien que cette initiative va marquer le début d’une relance des animations jeunes dans la commune. Il a rappelé que ce local était dans les années 2000 des toilettes publiques inutilisées. Pour répondre à une demande d’installation d’un salon de coiffure, le local a été restauré et divisé en deux. Une partie est devenue un local commercial, l’autre une salle dédiée aux jeunes qui étaient alors regroupés dans une association. Ils ont organisé quelques animations et avaient surtout un grand projet humanitaire celui d’organiser un déplacement à Madagascar à caractère humanitaire en lien avec la communauté des Soeurs de Saint-Jacut. Pendant trois ans, grâce aux actions qu’ils organisaient ils ont pu réaliser leur projet notamment grâce au soutien d’une animatrice de l’ex-CCVOL. Puis, avec le temps, l’association s’est mise en sommeil, le poste d’animation n’a pas été reconduit… Le silence est retombé sur le foyer des jeunes.

Alors aujourd’hui, grâce à l’initiative des trois lycéennes, c’est bien cette bien cette vitalité de la jeunesse de Caro que le maire souhaite voir renaître espérant que ce foyer serve de pont d’ancrage à une nouvelle génération d’adolescents dynamiques qui proposent des animations locales. En tout cas, ce matin, toutes les réticences étaient tombées aux oubliettes et tout le monde a félicité le petit groupe de son idée, et de la façon dont elle a été conduite. « Vous avez fait preuve d’autonomie, de maturité et de courage », ont insisté Armelle Dréano et Noël Colineaux. Le maire a même indiqué que le conseil municipal viendrait visiter le local pour constater l’importance et la qualité du travail accompli.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires