Accueil / Ploërmel Communauté / Josselin. Visite du recteur : les classes dédoublées, ça marche!

Ploërmel Communauté

Publié le 19 décembre 2017

Josselin. Visite du recteur : les classes dédoublées, ça marche!

Les classes dédoublées, ça marche! C’est ce qu’a pu vérifier Thierry Terret, Recteur de l’académie de Rennes et Chancelier des universités de Bretagne ce lundi après-midi à Josselin.

L’école élémentaire Suzanne Bourquin de Josselin est en effet l’une des écoles qui teste cette formule construite pour les zones d’éducation prioritaire. Elle consiste à diviser en deux les effectifs des CP afin d’apporter un soutien plus efficace aux élèves les plus fragiles et cela à un moment clé de leur parcours éducatif. La bonne acquisition des apprentissages fondamentaux au cours de ces premières années d’école est en effet déterminante pour tout le reste de la scolarité.

Les enseignantes sont unanimes pour reconnaître après un trimestre de mise en place, l’apport positif de cette mesure. Elle leur permet justement de pouvoir détecter très précisément les éventuelles faiblesses d’un élève et de mettre en place des mesures de soutien adaptées. Après trois mois de fonctionnement, les enseignantes estiment à environ deux semaines le temps gagné sur la scolarité. C’est un processus expérimental et il a été adapté en fonction des constats effectués par les enseignantes qui d’ailleurs échangent en permanence sur leur vécu.

Mais l’intérêt pédagogique de la formule est indiscutable. Le Recteur a d’ailleurs confirmé que le dédoublement des classes en CP va être progressivement généralisé jusqu’en 2019. Cela notamment grâce à un redéploiement de postes d’enseignants rendus disponibles par la baisse importante de la démographie scolaire qui pourraient voir une diminution de 2400 élèves en Bretagne.

Par contre, l’année prochaine les CP dédoublés vont se retrouver dans des classes à effectifs pleins après avoir vécu des conditions d’apprentissage rêvées. C’est d’ailleurs un sujet sur lequel Joseph Séveno, le maire de Josselin, s’est attardé, estimant que l’extension du dédoublement à un bloc constitué des CP/CE que pourraient suivre les enseignantes serait de nature à consolider les apprentissages fondamentaux. Le maire, tout comme Nicolas Jagoudet, le président du syndicat scolaire, ont insisté sur la particularité du territoire de Josselin, marquée par sa ruralité et une population fragile.

Revivez l’échange ntre le Recteur, les élus et les enseignantes de l’école Suzanne Bourquin.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires