Retrouvez Les Infos du Pays Gallo sur : 3,95K 10K 840 241

Accueil / Oust à Brocéliande / CCVOL, Guer, La gacilly. Pas de flambée salariale en perspective

Oust à Brocéliande

Publié le 12 décembre 2016

CCVOL, Guer, La gacilly. Pas de flambée salariale en perspective

C’est le maire de Saint-Marcel, Joël Leveau, qui a jeté le pavé dans la mare, lors de son conseil municipal mouvementé, la semaine dernière. Au détour qu’une question il a expliqué que la nouvelle intercommunalité « de l’Oust à Brocéliande », née de la fusion de la CCVOL, de Guer et de La Gacilly avait décidé d’aligner les salaires des 185 fonctionnaires sur le plus haut des salaires. Et le maire d’ajouter que cela allait faire exploser la masse salariale, d’autant que des embauches supplémentaires étaient prévues. Une annonce qui a suscité beaucoup de remous. Surtout parce que cette décision va à l’encontre de l’objectif officiel des regroupements de communes qui est de faire des économies.

Avant d’évoquer cette affaire, nous avons voulu procéder à quelques « recoupements » et nous avons découvert une toute autre version. Nous avons interrogé Alain Launay et Gaëlle Berthevas sur ce sujet, qui démentent fermemement ces allégations. Il s’agirait tout simplement de la conséquence de l’entrée en vigueur d’ici le 1er janvier 2017 de textes législatifs qui imposent une certaine uniformisation du régime indemnitaire (celui-ci remplace la plupart des primes et indemnités dans la fonction publique territoriale) et qui étend ce régime indemnitaire à tous les fonctionnaires territoriaux. Seraient concernés les fonctionnaires de La Gacilly qui n’ont pas ce régime… Ce sont donc des mesures imposées par le législateur à l’ensemble des collectivités françaises et pas une décision de la future grande intercommunalité. Celle-ci n’a d’ailleurs pas encore d’existence légale et ne peut donc pas encore prendre de décision.

En ce qui concerne les embauches supplémentaires (le chiffre d’une dizaine circule), elles se limiteraient à deux postes liés au fonctionnement du service assainissement et sont déjà actés.

Les conséquences financières de ces dispositions seraient peu importantes, en tous cas ne doivent pas provoquer une inflation de la masse salariale. Il s’agit de textes assez complexes sur lesquels on devrait avoir des précisions prochainement.

En effet, la diffusion des propos de Joël Leveau a provoqué un vif émoi parmi les employés des intercommunalités concernées. Du coup, Gaëlle Berthevas, vice-présidente de la CCVOL en charge notamment des questions de ressources humaines a l’intention d’intervenir lors de la prochaine -et dernière- réunion de la CCVOL pour préciser les choses.

dsc_0144

 

5 commentaires "CCVOL, Guer, La gacilly. Pas de flambée salariale en perspective"

  1. Encore des imprécisions mais c’est une crainte partagée par beaucoup, pas de responsable mais tant qu’il y a des contribuables Au fait j’espère que la somme des indemmités des élus communautaires sera inférieure à celles actuellement versées.

  2. Ce qui me dérange dans ces regroupements c’est que nous électeurs sommes les « dindons de la farce »
    Nous avions elus des conseillers municipaux et communautaires ….mais voilà qu’ils s’elisent entre eux comme les sénateurs ….est ce bien démocratique ….les fonctionnaires qui dans l’esprit des citoyens sont beaucoup trop payés pour ce qu’ ils font sans qu’aucun de nous ne connaissent leur grille indiciaire ,je suis de ceux là et ce n’est pas le discours du maire de saint Marcel qui va arranger leur image …pourtant .savez vous à quelle  » sauce » ils vont être mangés …..tout ce remue ménage éloigne encore plus les elus des citoyens …..mais ont ils vraiment envie d’être proche de leurs électeurs ……

    1. Citoyen électeur tu as entièrement raison, nous sommes bien les « dindons de la farce » et toutes les décisions sont prises sans aucune concertations citoyennes.Ces regroupements ne servent qu’à placer des personnes (voir la bagarre qu’il y a au sein de la CCVOL pour la future place de président). Tout ceci est PITOYABLE. Quand aux économies que ces regroupements devraient générer je demande à voir.Une certitude,nous citoyen nous continuerons à passer à la caisse.

      1. Je souhaite réagir aux allégations portées par “citoyenelecteur et autrecitoyenélecteur “sur la future intercommunalité. Rien ne sert de tirer à boulets rouges sur les futurs conseillers communautaires, ils appliquent purement et simplement les directives du législateur.
        Pourquoi voulez-vous une concertation citoyenne, ces personnes ont été élues démocratiquement en 2014 par le peuple.
        Et vous, avez-vous voté en 2014, comme on dit chez moi, c’est toujours ceux qui critiquent le plus qui en font le moins. Il est toujours plus aisé de voir ce qui n’a pas été fait, par contre lorsque des choses sont réalisées à bon escient, silence radio, plus personne.
        Vous évoquez également la guerre de pouvoir pour régenter la future intercommunalité, je suis d’accord avec vous, si cela s’avère véridique, cette manière est déplorable au plus haut point.
        Étrangement, il est fort de constater que les élus qui désapprouvaient cette fusion avant, veulent se positionner désormais en garant de la bonne marche de cette nouvelle institution.
        J’espère très sincèrement que le régime indemnitaire octroyé à cette future régence n’influence pas ce revirement de position.
        Par contre, je peux aussi vous rassurer que beaucoup d’élus travaillent, pour l’intérêt général, pour le développement de leur territoire sans compter le temps passé à opérer pour le bien commun.
        Je souhaitais simplement exprimer mon ressenti un tantinet maladroit, mais surtout relater celui-ci sans aucune animosité.
        Bien à vous,

        1. En 2014 effectivement on a voté mais en 2016 un énarque de préfet a imposé sa vue malgré les avis de plusieurs conseils municipaux opposés à son projet
          vivement que les interco soient élues directement au suffrage universel direct cfela évitera que certains se tiennent par la barbichette…ou ce qu’il en reste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires